Communication de nos partenaires

The Slaughters – Brothers In Blood

Le 25 octobre 2012 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


Dan : Guitare
Philippe : Basse
Marc : Chant
Julien : Guitare
Romain : Batterie

Style:

Heavy Metal

Date de sortie:

Juin 2012

Label:

Brennus Music

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar):6/10

Nous voilà repartis au temps des croisades….

The Slaughters est une jeune formation française qui, depuis 2009, prêche la bonne parole et convertit les infidèles au heavy metal à grand coups de guitares.

Les cinq chevaliers originaires de Toulouse n’en sont pas à leur première guerre, Dan et Philippe défendaient avant les couleurs de Warmind. Rejoints par Marc, Julien et Romain, c’est sous le nom de The Slaughters qu’ils ont décidé de se battre. Le coup d’envoi a été donné il y a deux ans avec ‘The Avenger’, première prise d’armes, mais maintenant avec ‘Brothers In Blood‘ rien ne doit les arrêter.

Officiant dans un Heavy Metal très Old School – précisons qu’à son début des reprises de Iron Maiden ou encore Manowar complétaient la set list des concerts -, la formation toulousaine garde avec ce premier album la même ligne directrice. Il faut prêcher la bonne parole donnée par nos aînés. On retrouve de nombreuses inspirations aux formations de légendes, les guitaristes de la vierge de fer auraient pu composer le solo de « The Misfortune of the Pythia » que cela ne nous auraient pas étonné. Le chant sombre de Marc nous fait aussi penser à Alice Cooper, surtout sur le départ de « Warchant« . Vous l’aurez vite compris : on joue en territoire connu. Mais on est bien loin de la copie, beaucoup plus dans l’hommage que le plagiat. The Slaughters porte fidèlement les tenues de combat des anciens (on est pas sur non plus que les membres de Manowar rentrent encore dans leurs habits de fourrures alors autant qu’elles servent à quelqu’un), brandissant fièrement l’étendard du Heavy Metal d’il y a trente ans.

Un album qui tourne quand même dans la longueur, dommage qu’ils n’y ait pas certaines pépites qui ressortent du lot : avec les chœurs guerriers de « Warchant » on y est presque mais il manque encore la petite étincelle. Des titres très bien composés, truffés de changements de tempos, certains dépassent même les neuf minutes comme « Don’t Leave Me », mais ils ont tous une structure commune et manquent peut être de punch. Les mélodies sont bien là, présentes, mais il faudrait peu être quelques passages plus directs et rentre-dedans, du pré-taillé pour la scène, quelques refrains mémorisables en deux secondes, qu’une foule pourrait hurler en concert. On est pas loin du disque énorme qui nous ferait hurler et sauter sur place, il manque ce « rien » de différence, cette touche de « magie » qui nous enflamme, un brin de folie ?

Ne leur jetons pas la pierre non plus, The Slaughters est une jeune formation, il faut bien qu’elle se fasse un peu la main. Pour un premier album c’est quand même du bon travail et on croit en nos guerriers toulousains. Il ne serait pas étonnant que, d’ici peu, ils deviennent de rudes conquérants. Du potentiel : voilà l’impression majeure que dégage « Brothers In Blood« . On s’en que les gaillards ont les crocs et sont bien décidés à ne pas s’arrêter en si bon chemin, et ils ont bien raison : c’est en forgeant que l’on devient forgeron, c’est en se battant que l’on gagne les guerres.

Allez preux chevaliers, retournez au combats, sillonnez villes, salles, bars et clubs pour dorer votre blason. Faites connaitre votre nom, que les fidèles que vous rameuterez le scandent avec vigueur.

 

 

1. Intro
2. The Last Stand
3. The Avenger
4. Don’t Leave Me
5. The Hunger
6. Brothers in Blood
7. The Legacy
8. Warchant
9. If I Don’t Wake Up Tomorrow
10. The Misfortune of the Pythia
11. Outro

12. Brothers in Blood (Radio Edit)

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green