Communication de nos partenaires

The Lion’s Daughter – Existence Is Horror

Le 5 février 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Erik Ramsier : batterie
  • Scott Fogelbach : guitare, basse
  • Rick Giordano : chant, guitare

Style:

Blackened Sludge Metal

Date de sortie:

08 Janvier 2016

Label:

Seasons Of Mist

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 6,5/10

De deux choses l’une : soit je n’ai pas le référentiel nécessaire pour appréhender objectivement un groupe tel que The Lion’s Daughter, soit je l’ai et je suis en fait juste relativement hermétique à ce style en vogue qu’est le Blackened Sludge Métal, soit du Sludge coupé à la noirceur du Black Métal.

Bon, pour ce qui est du premier genre, aucun problème : « Existence Is Horror » louche complètement sur la discographie de Neurosis (en gros, de « Enemy Of The Sun » à « Times Of Grace »), c’est-à-dire celle où la part belle est donnée aux riffs lourds et répétitifs plutôt qu’aux ambiances spectrales (mis à part l’introduction « Phoebetor »). En revanche, en ce qui concerne le Black, je ne vois pas trop mais, si j’en juge d’après les structures plutôt évolutives des compositions, le groupe est vraisemblablement davantage attiré par ses contemporains que par la vieille école. Plus Deathspell Omega que Darkthrone en somme.

Le fait que Season Of Mist mise sur The Lion’s Daughter laisse à penser qu’il a un potentiel indéniable susceptible de séduire bon nombre d’auditeurs, ne sachant pas trop moi-même quel est le public cible de ce genre de groupe : souvent trop violent pour attirer les purs fans de Sludge (« Dog Shaped Man »), pas assez noir pour conquérir le cœur des métaleux, c’est donc avec le cul entre deux chaises que l’on écoute « Existence Is Horror ». Cela dit, cet avis mitigé ne doit pas pour autant occulter les bons côtés de cet album : j’apprécie particulièrement lorsque la musique part dans les dissonances (« Nothing Lies Ahead »), le son bien compact correspond parfaitement au propos et le niveau de violence y est constant bien que trop linéaire. Difficile de distinguer les morceaux, The Lion’s Daughter semblant privilégier l’atmosphère globale à un travail sur l’unicité de chaque titre.

Se pose donc le problème de la note. Si je considère uniquement le plaisir de l’instant, les dix attaques font le boulot avec une efficacité indéniable bien que salissante. Mais s’il s’agit d’évaluer sur la durée de vie, le constat est forcément mois bon, n’étant pas convaincu par le potentiel à long terme.

Tracklist :
01 : Phoebetor
02 : Mass Green Eextinctus
03 : Nothing Lies Ahead
04 : Dog Shaped Man
05 : Four Flies
06 : Midnight Glass
07 : The Fiction In The Dark
08 : A Cursed Black End
09 : The’re Already Iinside
10 : The Horror Of Existence

Site officiel : https://thelionsdaughter.bandcamp.com/
Facebook : https://www.facebook.com/thelionsdaughter/
Soundcloud : https://soundcloud.com/season-of-mist/t … ack-stream
Blogspot : http://thelionsdaughter.blogspot.fr/
Twitter : https://mobile.twitter.com/thlnsdghtr

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green