Communication de nos partenaires

The Carburetors – Laughing in the Face of Death ...

Le 23 avril 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Eddie Guz : Chant
  • Kai Kidd : Guitare
  • Stian Krogh : Guitare
  • King O'Men : Basse
  • Chris Nitro : Batterie

Style:

Heavy Rock n’ Roll

Date de sortie:

20 Novembre 2015

Label:

Steamhammer/SPV Records

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 7.5/10

Laughing in the Face of Death… En voila un album pour le moins cocasse… On connaissait la Scandinavie pour être désormais un vivier de groupes de tous courants musicaux possibles et imaginables, tant novateurs que vintage, tant branleurs que géniaux… The Carburetors fait assurément parti des vintages branleurs, mais avec des idées.

Un groupe qui assume pleinement de s’être présenté et avoir été évincé en finale de l’Eurovision norvégienne ne peut pas être mauvais, s’il prend autant au second degré la chose tel que nos Fatal Picards ont su le faire. Bon, là, on n’est pas du tout dans l’esprit de l’amour à la française mais à la norvégienne, avec de la bière et du whisky à flots sur un fond de Hard Rock aux frontières du Heavy de laNWOBHM. Entendez par là un mélange entre Judas Priest de la fin 70’s, un soupçon de Saxon et le tout avec un doigt (« Vous voulez un whisky ? – Juste un doigt… – Mais, vous ne voulez pas d’abord un whisky ? ») de Mötörhead. Ce doigt – le majeur certainement – nous fait lever encore un ersatz vocal de Lemmy, qui mène bien sa barque sur des rythmiques punchy très « wocknwoll » (CQFD sur « Shot full of Noise »). Pas de tromperie sur la marchandise : ça carbure bien ! (après, je ne sais à combien de litres ni à quoi… d’autant quand on lit les pseudos des membres du groupe ou qu’on jette un œil à leur look, totalement raccord à l’esprit général)

Mais le truc rigolo, c’est d’imaginer qu’on peut aussi se coller un doigt de Shagrath… N’ayez pas de pensées sales : j’évoque le fait que le groupe est très pote avec Dimmu Borgir et que son interprète est venu pousser la chansonnette sur le deuxième titre, « Lords of Thunder » (rien de vraiment étrange quand on sait que celui-ci a un side project Chrome Division inspiré de… Mötörhead), quand leur claviériste – depuis 2010 – Geir Bratland, AKA Gerlioz, leur offre la balade finale « (Tonight we’re gonna) Die like heroes ». Comme quoi on peut être un rockeur au grand cœur (bon OK, Sid vicous a eu aussi sa part de romantisme en interprétant à sa manière « My Way » de Sinatra…)

Un album d’un groupe qui ne se prend visiblement pas trop au sérieux, très clairement en mode « balèc » (jetez un œil – et récupérez le ensuite – à leur reprise de « Daddy Cool » et vous comprendrez mieux où je veux en venir), enregistré avec un son à l’ancienne, voire à l’ancienne puisque partiellement en prise live (je précise : « live » = « tous les instruments enregistrés simultanément », rien à voir avec un enregistrement « en public ») dans un style à l’ancienne.

A écouter en revêtant votre plus beau perfecto et en gueulant bien fort « Metaaaaal » les fenêtres ouvertes ! « Nous, on fait du rock, mec ! »

Tracklist:
1. Hellfire (3:49)
2. Lords of Thunder (3:30)
3. Don´t touch the Flame (3:21)
4. Water into Wine (3:11)
5. Blood for Blood (4:04)
6. The Undertaker (3:19)
7. The Wolves are gonna howl tonight (3:44)
8. Bullet (3:17)
9. Days of Metal (3:08)
10. Shot full of Noise (3:44)
11. (Tonight we’re gonna) Die like Heroes (3:57)

Facebook: https://www.facebook.com/The-Carburetor … 724468685/
Site officiel: http://www.thecarburetors.com/
Spotify: https://play.spotify.com/artist/7KQDCEtQTBAtcTJNgezwCD
Deezer: http://www.deezer.com/album/11513882

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green