Communication de nos partenaires

Terrorizer – Hordes of zombies

Le 7 avril 2012 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Anthony "Wolf" Rezhawk - Chant Katina Culture - Guitares Pete "Commando" Sandoval - Batterie David Vincent – Basse

Style:

Death metal / Grindcore

Date de sortie:

24 février 2012

Label:

Season Of Mist

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Que six ans !
Là où il avait fallu patienter 17 années pour avoir un successeur au cultissime « World downfall », Terrorizer n’en aura mis que six entre « Darkest days ahead » et ce « Hordes of zombies ».
Entre temps, on aura eu une sale nouvelle avec le décès en 2006 de Jesse Pintado, terrible perte pour la scène extrême et cofondateur de ce groupe regroupant des membres de Morbid Angel et de Napalm Death, remplacé depuis 2009 par Katina Culture, gratteuse chez Resistant Culture, dans lequel Anthony Rezhawk, le chanteur, officie également. Pour ce nouvel album, exit également le bassiste Tony Normal pour voir revenir Mister David Vincent himself, s’il vous plait !
Bref, c’est toute la rythmique de « World downfall », combinée avec la voix du chanteur de « Darkest day ahaed » et une nouvelle guitariste qui nous offrent ce nouvel album d’un groupe non moins culte que son premier opus.
Du coup, seul le batteur Pete Sandoval est sur les trois albums.

Alors on vient à se poser la question : fallait-il un album comme « Hordes of zombies » pour pérenniser le statut de Terrorizer sur la scène extrême ?
Oui, mais non !
Passé la surprise d’une réponse de normands par excellence, développons un brin : qu’on le veuille ou non, jamais au grand jamais Terrorizer n’arrivera à faire un « World downfall » deuxième du nom.
Imaginez un deuxième album de Repulsion, feraient-ils une œuvre de la trempe de « Horrified », sorti la même année que « World downfall » ? Assurément non !
Déjà, en 2006, Terrorizer nous faisait trembler de plaisir tant de peur avec « Darkest days ahead » et au final, la surprise a été plutôt bonne.
Ici, on nage entre deux sentiments paradoxaux : l’album est bon, très bon même, mais on leur en veut presque de l’avoir aussi bien fait. Si en 1989, « World downfall » avait eu ce putain de son, ça aurait encore magnifié un album déjà parfait.
Là, avec « Hordes of zombies », on nage dans la même recette que l’illustre album de 1989 mais avec un côté plus cru que « World downfall », mais moins crust que « Darkest days ahead ».
Bien sûr, on n’a pas de « After world obliteration » ni de « Dead shall rise » ou de « Corporation pull-in » mais en revanche, des tueries par paquet de douze !
Hormis l’intro, cet album distribue baffe sur baffe à rythme épileptique avec un monstrueux « Malevolent ghosts » comme point d’orgue, incontestablement un titre plus « Napalm Death » que Napalm Death eux-mêmes.
Aucun temps mort, les 38 minutes de l’album passent à vitesse grand V, avec juste ce qu’il faut de blanc entre les morceaux pour nous laisser reprendre notre souffle brièvement.

Alors en effet : Non, Terrorizer ne refera jamais de « World downfall » numéro deux, mais s’ils nous refont des albums de la trempe de leur petit dernier, même dans six ans, ça vaudra le coup de l’attendre.
Donc oui : « Hordes of zombies » est un grand cru pour la scène death/grind internationale et un tel album ne saura passer inaperçu…
Du très grand Terrorizer.

Quelle tuerie !!!!

Tracklist :

1. Intro
2. Hordes of Zombies
3. Ignorance and Apathy
4. Subterfuge
5. Evolving Era
6. Radiation Syndrome
7. Flesh to Dust
8. Generation Chaos
9. Broken Mirrors
10. Prospect of Oblivion
11. Malevolent Ghosts
12. Forward to Annihilation
13. State of Mind
14. A Dying Breed

 

Site officiel :
Myspace : http://www.myspace.com/terrorizergrindcore
Facebook : http://www.facebook.com/terrorizergrindcore

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green