Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


Tentation :

  • Guillaume "Guix" Pastor - Basse
  • Guillaume Dousse - Guitares
  • Patrice "Darquos" Rôhée - Chant
  • Laurent "Lole" Métivier - Batterie

Iron Slaught :

  • Romu - Batterie
  • Iron Jérémy - Guitares, Chant
  • Nikrass - Basse, Chœurs

Style:

Heavy/Speed Metal

Date de sortie:

1er Mars 2018

Label:

La fin du monde

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

De mon enfance à l’age adulte (comprendre : entre 1977 et 1995), j’ai passé tous mes étés dans les Pyrénées orientales et, s’il y avait quelque chose qui pouvait me frustrer à l’époque, c’était bien de ne jamais pouvoir acheter ou trouver ne serait-ce qu’une cassette de Heavy Metal. Donc avec le temps, s’il était une région qui était synonyme pour moi de désert métallique, c’était bien celle-là. Depuis, avec le temps, bon nombre de formations de Metal – tous styles confondus – ont germé pour devenir un petit vivier sympathique et bous offrir des formations à soutenir.

De plus, lorsque tu es fan de Heavy Metal de la première moitié des années 80 et qu’on te propose de découvrir deux groupes Pyrénéens qui cherchent à perpétuer la flamme d’une époque pas si révolue que ça, tu sautes dessus de suite.

Tentation et Iron Slaught, le premier de Torreilles (66), le second de Tarbes (65), se voient réunis le temps d’un split, “665 – Les hordes métalliques”, et il est vrai que je serais certainement passé pendant quelques temps à côté de ces deux formations prometteuses si on ne m’avait pas sollicité.

L’un comme l’autre jouent dans la cour des formations de Heavy/Speed Metal que ne renieraient pas nos grands anciens. Tentation aurait plutôt tendance à se voir comparés à nos formations cultes que sont ADX, Blasphème, Sortilège, Killers, H-Bomb, High Power ou Voodoo Child, là où Iron Slaught se rapproche plus de l’école de groupes internationaux comme Manowar, Accept, Iron Maiden, Manilla Road, Savage Grace, Riot, Running Wild ou Mercyful Fate.

Déjà, pour Tentation, le chant en français et le timbre de Patrice “Darquos” Rohée proche d’un croisement entre ceux de Phil Grélaud (ADX) et de Marc Féry (Blasphème), posé sur les riffs heavy parfois speed laissant penser quelques fois au Demon Eyes de Rites of Chaos (flagrant sur “Les anges de Balthazar”), on nage carrément dans les eaux du Heavy/Speed Metal de cette époque bénie. Que le groupe se la joue rapide (“Illusion”, “Juge sanglant”, Shaman”) ou mid tempo (“Souviens-toi”, “Les anges de Balthazar” qui accélère sérieusement en deuxième partie de morceau), chaque seconde de leurs compositions nous replonge trente-cinq ans en arrière pour le plus grand plaisir des adorateurs du genre.

Concernant Iron Slaught, les choses vont beaucoup plus vite, et le dernier titre de Tentation, le plus rapide “Shaman”, semble bien faire office de transition histoire que le contraste ne soit pas trop brutal. Dès l’intro instrumentale “Knights Arrival”, le ton est donné : riffs galopants sur un tempo speed, qui introduit parfaitement le guerrier “Code of Steel” surfant sur les vagues de Running Wild, d’un Manowar énervé ou d’un Lonewolf.
Plus épique également, Iron Slaught, qui chante en anglais, nous gratifie de deux titres de plus de six minutes qui fleurent bon le Heavy/Speed Metal épique des plus guerrières des formations internationales. Et le mieux, c’est que l’ensemble est crédible : qui aurait pu penser qu’en 2018 on puisse encore entendre un instrumental de plus de six minutes de la part d’un groupe de Heavy Metal ? Si l’exercice se veut assez rare, Iron Slaught réussit haut la main le test au point qu’on ne sent poindre l’ennui à aucun moment.
Et quand en plus, le groupe nous montre qu’il fait preuve d’un très bon gout en reprenant un titre d’Abattoir (“Scream from the Grave”) en se le réappropriant en évitant soigneusement de ne pas nous faire un vulgaire copier-coller, on ne peut qu’applaudir des deux mains.

Un bon split album pour connaitre deux formations aussi méritantes que convaincantes.

Tracklist :

1. Tentation – Illusion (4:33)
2. Tentation – Juge sanglant (4:18)
3. Tentation – Souviens-toi (5:12)
4. Tentation – Les anges De Balthazar (4:16)
5. Tentation – Shaman (3:23)
6. Iron Slaught – Knights Arrival (1:22)
7. Iron Slaught – Code of Steel (6:38)
8. Iron Slaught – Bigorra (Instrumental) (6:41)
9. Iron Slaught – Screams from the Grave (reprise Abattoir) (3:10)

Tentation :

Playlist Bandcamp
Page Facebook
Playlist Soundcloud

Iron Slaught :

Playlist Bandcamp
Page Facebook

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green