Communication de nos partenaires

Tax The Heat – Fed to the Lions

Le 19 juillet 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Alex Veale : Vocales, guitare
  • Jack Taylor : Batterie
  • Antonio Angotti : Basse
  • JP Jacyshyn : Guitare

Style:

Rock

Date de sortie:

Mai 2016

Label:

Nuclear Blast Records

Note de la Soilchroniqueuse (Bloodybarbie) : 7.5/10

Avec un nom pareil (Tax The Heat), il est difficile de susciter un quelconque intérêt chez l’auditoire de prime abord… Je l’ai toujours dit et répété : les préliminaires sont très importants pour passer à l’acte. Si j’avais comme pseudo Bernadette, Cunégonde ou Ursule, je doute que l’envie de me lire à livre ouvert s’empare de vous…

Maintenant si je vous dis : Muse, Beatles, Blackstone Cherry, Greenleaf, Monster Truck, Blues Pills au masculin (et en moins bien), Rock’n’roll, Pop Rock, Lynyrd Skynyrd (comme l’expose le titre « Caroline »), Heavy Rock, groove… cela attise  déjà davantage votre curiosité et votre envie. Si vous voulez remonter les temps dans les années 60, « Fed to the Lions » sera votre machine.

Bien que ne manquant pas de bonne volonté, ce n’est tout de même pas assez pour maintenir l’érection auditive, lorsque l’intention de l’originalité échoue. Malheureusement, nous sommes dans un monde rudement compétitif, tous styles confondus et cet album ne trouvera certainement pas sa place dans le top 10 des charts (ou alors en dernière position). Les braves jeunes anglais ont tout de même eu la chance de signer leur toute première œuvre chez un des plus grands labels metal : Nuclear Blast. Mais Tax the Heat est loin d’être celui dont je conteste le plus la présence dans l’écurie NB.

Mon top 3 : « Learn to grown (you’re wrong) » et ses refrains accrocheurs ; lorsque Muse tend vers du Stoner rock ça donne, « Hit me hard » (je vous l’accorde ça sonne SM tout ça) ; « Devil’s Daughter » et ses riffs de guitares entrainants et plus attrayants que sur les autres morceaux. Le reste est à prendre ou à laisser…

Voilà donc, bon album, tout ce qu’il y a de simple, ne manquant pas du groove qui vous fera bouger le postérieur ou vos cheveux (au choix), qui vous donnera envie de chanter lors d’une session karaoké peut-être. Un disque que je qualifierai donc de « tout public », qui passera certainement bien en live en tant que première partie (eux qui ont d’ailleurs fais leurs preuves dans nombreux concerts festivals, anglais surtout). Tax The Heat trouvera à coup sur sa place dans le milieu rock simpliste ou des desertfest… En attendant qu’ils trouvent leur voie dans l’avenir.

Pour ma part, aussi bien soit-il, je le rangerai soigneusement en bas de ma pile après avoir terminé ma chronique (tout en gardant mon top), je préfère continuer à entretenir ma fidélité aux grands noms de la scène, voire même de bons petits nouveaux tels Scorpions Child, autre nouvelle sortie chez NB, et prochainement la sortie du nouvel album de Blues Pills, une valeur sure !

Un album qui redonnera un éclat de jeunesse à vos parents/grands-parents au lieu de les laisser se tartiner d’antiride : le Rock vous garantit longue vie pleine de joie et d’éclats de jeunesse. À consommer sans modération, ça ne tue pas mais rend accro. A déguster sous toutes ses formes.

Sur ce, je vais allais dealer d’autres CDs, le Blues Pills d’ailleurs, j’en raffole déjà !

 

Tracklist:
01.  Highway Home
02.  Animals
03.  Under Watchful Eye
04.  Fed To The Lions
05.  Hit Me Hard
06.  Stood On The Platform To Leave
07.  Some Sympathy
08.  Devil’s Daughter
09.  Learn To Drown (You’re Wrong)
10.  Caroline
11.  Your Fool
12.  Lost Our Way

https://www.facebook.com/taxtheheat

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green