Communication de nos partenaires

Tankard – Vol(l)ume 14

Le 19 novembre 2010 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Andreas "Gerre" Geremia - Chant
Andy Gutjahr - Guitares
Frank Thorwarth - Basse
Olaf Zissel – Batterie

Style:

Thrash « hips » metal

Date de sortie:

17 Décembre 2010

Label:

AFM Records

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 07/10

L’eau ferrugineuse, non ! La bière oui !
Stabilité et continuité, tels sont les deux maîtres (Kanter) mots de Tankard.
Pour ce bien nommé 14e album, « Vol(l)ume 14 » est la sempiternelle offrande que les Beerdrinkers teutons nous gratifient chaque année paire avec une régularité digne d’un coucou de leurs voisins helvétiques.
Tankard, une fois de plus, est au thrash allemand ce que Motörhead ou AC/DC sont dans leurs styles respectifs : l’assurance de savoir sans se tromper lourdement avant écoute de ce qu’on va entendre… et c’est tout ce qu’on leur demande. Après tout, que celui qui n’a jamais pêché par son manque d’originalité leur jette la première bière… mais cette fois-ci, dans « Vol(l)ume 14 », ça ne sera pas que ça !

Chaque album du groupe voit apparaître son « petit truc » de nouveau : ici ce sont quelques passages mélodiques et acoustiques auxquels ils ne nous avaient jusqu’alors pas habitués. Mais attention, qu’on ne s’y méprenne pas : Tankard n’a pas viré FM ou pop/rock, les ingrédients restent fondamentalement les mêmes depuis « Zombie attack »… d’autant que ces moments d’accalmie ne durent en en fait que le temps de la minute et demie de l’intro. Ouf, on est sauvés, quel farceur, ce Metalfreak !
Je voyais d’ici les apérovingiens indécrottables de la bande à « Gerre » en vomir leur sérieux de blonde : « My Godet, nous aurait-on frelaté notre nectar préféré ? ». Que nenni, que se soit clair et niet !
La recette reste et demeure une même fermentation qui aura duré deux ans pour nous distiller 50mn de riffs thrash éthylonéanderthaliens spécifiquement pour nous autres, hommes des tavernes (l’excellent « Somewhere In Nowhere », « The Agency », « Black Plague »…), crées spécialement par les disciples de Maître Kanter.
Côté production, on est dans le nectar : aucun instrument ne se voit mis en retrait, et la voix criarde et éraillée de Gerre est suffisamment mise en avant afin d’en tirer toutes les saveurs. En clair, la musique de Tankard se conduit à l’aveugle et leurs albums sont autant de véhicules dans lesquels, au moins, on peut boire au volant et accessoirement à la bouteille.

Les compositions de Tankard, somme toute classiques, sont toutes rentre-dedans et facilement assimilables, comme à l’accoutumée, afin de pouvoir les chanter sous la douche les matins de gueule de bois. Si on ne retrouve plus l’urgence de la trilogie « Zombie Attack », « Chemical Invasion » et « The Morning After », le groupe combattra toujours pour le droit de boire sa bière sous des rythmiques thrash qui se veulent quelque peu plus approchables pour les fans de heavy réfractaires à la baston tout azimut.
Tankard fait du neuf avec du vieux, mais nous rappellera malgré tout que le thrash teuton des mid eighties-nineties a encore de beaux jours devant lui, surtout avec une production actuelle… en renvoyant notamment à leurs chères études bon nombre de nouveaux groupes de thrash estampillés old school.

Bref, si chaque album de Tankard se ressemble comme deux gouttes de bibine, ce « Vol(l)ume 14 » n’en reste pas moins un album à s’abreuver jusqu’à plus soif, et sans modération s’il vous plait !

Prosit !

Site officiel : http://www.tankard.org/
Myspace : http://www.myspace.com/tankardfrankfurt

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green