Communication de nos partenaires

Soul D Mentia – Démo 2010

Le 22 août 2010 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Vincent : Chant
  • Eric : Guitare
  • Clément : Batterie
  • David : Guitare
  • Sam : Basse

Style:

métal varié

Date de sortie:

juillet 2010

Label:

autoproduction

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar): 5/10

Il est assez fréquent en Bretagne de mélanger les vins pour obtenir un cimetière, boisson souvent très forte à base d’extrême et avec quelques douceurs histoire de rester buvable. Voila comment sous le dernier souffle d’une bombarde et d’un bignou finissent les soirées.
Mais le gros point fort de ces soirées ou plutôt matinées est que cela donne des idées.

Ce qui marche avec le chouchen et le cidre, on peut le faire avec le métal. Quoi de mieux pour finir les soirées, et réconcilier tous styles confondus en mélangeant Thrash Death et Heavy?

Soul D Mentia nait ainsi en 2007 dans l’humide région de Brest. C’est surement d’ailleurs le fait de vivre dans l’univers malsain d’une onde pluvieuse qui donne la rage aux cinq compagnons du groupe, qui nous proposent en 2010 leur première démo de trois titres. Assez bref il est vrai mais permettant quand même de se donner une légère idée du style ou plutôt des styles proposés par Soul D Mentia.

L’extrême reste le domaine de prédilection du groupe, avec le chant typé death qui vient ponctuer les riffs de guitares souvent heavy le tout mené par une batterie visant vers le thrash. Assez surprenant non?
Prenons par exemple le titre SCAR débutant l’album commençant par un riff de guitare accrocheur et puissant vite soulevé par la voix (les cris ?) de Vincent frisant vers un death issu des plus profonds ténèbres. On retrouve à chaque coupure de couplets le côté mélodique du heavy métal avec ses soli de guitares et son duo basse/batterie donnant l’allure plutôt rapide. Dès que le chant revient, on retombe dans une noirceur et une rage profonde.

Les trois titres gardent la même composition, des parties rapides de guitares, un chant lugubre, des breaks instrumentaux augmentant le rythme déjà assez haut du groupe. Seul D.N.A change la donne car Vincent nous propose un chant plus clair sur la première partie, donnant un rendu plus mélodique.

Un mélange de style restant beaucoup dans l’extrême, et s’enfonçant trop dans les ténèbres pour capter pleinement son côté mélodique et accrocheur. Beaucoup d’envie et de violence pour cette première tentative du groupe qui je pense se trouve réussie. Mais il reste encore des choses à apprendre et une maturité à gagner.

Myspace : http://www.myspace.com/souldmentia

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green