Communication de nos partenaires

Sodomic Baptism – Black Fire Pandemonium

Le 3 septembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Alexi Tetin - Guitares, Basse, Clavier
  • Alex Tetin - Chant

Style:

Death Metal (satanique)

Date de sortie:

28 Février 2018

Label:

Iron, Blood and Death Corporation

 
Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 8,5/10

Sodomic Baptism est un groupe biélorusse de « Satanic Death Metal » formé en 2013. Ils ont sorti un EP en 2014 suivi de deux collaborations sur des splits. Ils ont pris tous les titres de ces trois nuisances sonores et les ont réunis pour en faire un album paru cette année via le label mexicain Iron, Blood and Death Corporation.

Il est très possible que Sodomic Baptism heurtera bon nombre de catholiques, orthodoxes ou autres cul-bénis que compte la Biélorussie dans un premier temps, puis le reste du monde dans un second. Déjà par le nom du groupe, poétique à souhait, puis par l’artwork sur lequel tout bon amateur de Metal ou sataniste convaincu reconnaitra celle que l’on appelle la Bête et qui porte le numéro… Bravo ! Pour les autres il fallait comprendre 666, que diable !!!

Bref, paroles arrogantes et blasphématoires vont rivaliser avec l’imagerie de l’apocalypse que l’on a acquis au fil de notre vie métallique au gré des pochettes d’album ou de films de série Z.
Les titres ensuite, bien que pour la conscience collective « Angel of Death » se rapporte plus au monstre Mengele qu’à un autre issu d’un chapitre de l’apocalypse, bien qu’il n’y ait pas incompatibilité entre les deux, tous les autres évoquent avec certitude les enfers.
Après toutes ces belles promesses visuelles, il ne s’agirait pas de nous décevoir musicalement et Black Fire Pandemonium lève aussitôt le voile crasseux sur la réponse : on est plongé en plein Death Metal floridien, au siège du comté d’Hillsborought fin 80, début 90. L’introduction bien poisseuse à base d’incantation d’outre-tombe fait place à une déferlante death-metalleuse non sans nous rappeler la bande au chanteur-bassiste scarifié de Tampa, jusqu’au timbre de la voix.

Mais si la ressemblance peut être citée, il n’y a là aucune copie, aussi mauvaise soit-elle, de l’ex-groupe des frères Hoffman. N’y voyez là qu’une manière imagée d’évoquer par écrit leur musique. « Angel of Death », qui ne démarre pas par un grand cri aigu, est de la même lignée, voix abjecte sur un rythme galopant, des riffs tranchés et une basse bien présente qui plombe le tout.

Pour mettre fin à toute ressemblance avec le groupe américain précité, ou pas, « Conception of Beast » flirte langoureusement avec le doom sur son introduction et son outro à grand coup d’orgue, mettant toutefois quelques bons rythmes entre les deux.
Les titres suivants sont similaires, jouant sur le registre de l’aversion de la religion et de l’antipathie en général. Les motifs sont toujours enracinés au début des années 90, toujours violents et toujours en Amérique, mais rappelant plus un groupe de Black Metal de Pittsburgh portant le nom d’un des fleuves des enfers dans la mythologie grecque.

Death Metal et satanisme, c’est une longue histoire que continue de raconter et de faire vivre Sodomic Baptism. Black Fire Pandemonium ne va pas vous attirer des amis au sein des diverses églises. Mais le souhaitiez-vous vraiment ?

Tracklist :

01. Black Fire Pandemonium (4:06)
02. Angel of Death (4:31)
03. Conception of Beast (7:56)
04. Legion Noctis (6:48)
05. Daimon. The Descent of Darkness (part 1) (00:41)
06. Daimon. The Descent of Darkness (part 2) (4:54)
07. Tenebrae primordiales (4:57)
08. Rex stachus (4:32)

Page Facebook
Chaine Youtube
Playlist Bandcamp
Playlist Soundcloud

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green