Communication de nos partenaires

Skull Fist – Chasing the dream

Le 27 février 2014 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


  • Jonny Nesta - Basse, Guitares
  • Jackie Slaughter - Chant, Guitares
  • Casey Slade - Basse
  • Chris Steve - Batterie.
 

Style:

Heavy / Speed metal

Date de sortie:

Janvier 2014

Label:

NoiseArt Records

Note du Soilchroniqueur (MetalFreak):8/10

 

Eux, je les adore…
Au moins, ça c’est dit !
La question à se poser est : comment être objectif avec un deuxième album quand le premier « Head öf the pack » (2011) nous avait mis une claque incroyable ?
Skull Fist, groupe Canadien fondé en 2006 et fort d’une démo et d’un EP avant le premier album, fait partie de ses groupes, à l’instar d’un Cauldron, In Solitude, Katana, Striker, Elm Street ou autre Enforcer , qui reviennent aux fondamentaux du heavy metal en proposant une musique bien heavy, souvent speed, mais incroyablement passéiste au point d’en devenir une bouffée d’oxygène rafraichissante pour tout nostalgique, ceux qui continuent de venir aux concerts à grand coups de bracelets cloutés et vestes en jean à patches.

Il faut le reconnaître, Skull Fist a bien écouté les groupes comme Stormwitch, Anvil, Crossfire ou Tokyo Blade (surtout) et bien entendu toute la clique de la NWHBHM des premiers Judas Priest, Diamond Head, Iron Maiden ou Saxon.

Ca démarre tambour battant avec le speed « Hour to live », bon petit brûlot qui fera mouche en concert et devrait déclencher son lot de pogos : couplet / refrain speed avec son accélération lors du solo, voix suraiguë : quand on se prend un morceau pareil dans la face d’entrée, on sent qu’on va passer un bon moment.
Ce n’est pas peu dire : en 36 minutes (trop courtes ?), on mange une déferlante revival avec neuf morceaux, certes classiques tout-comme-il-faut, mais d’une urgence et d’une fraîcheur qui fait plaisir à entendre.
Du speed metal taquiné à la double en veux-tu en-voilà (« Hour to live », « Sign of the warrior », Don’t stop the fight »), des titres plus heavy bien inspirés par des hymnes d’antan  (« Bad for good », « You’re gonna pay » ou le final « Mean street rider »), quelques bouffés de fraîcheur à reprendre en concert (« Chasing the dream » qui sortirait tout droit des sessions d’enregistrement de « Night of the blade » – Tokyo Blade, 1984 – ou le très Maidenien « Call of the wild ») et l’instrumental qui voit les deux guitaristes se fendre d’un duel intéressant.

Oui, incontestablement, l’ensemble provient d’une machine à remonter le temps dont le compteur reste indécrottablement bloqué sur 1985.

Avec ce deuxième album, Skull Fist confirme ce qu’on avait entendu sur « Head öf the pack » (2011) avec un heavy / speed metal aussi passéiste que rafraîchissant mais doté d’une énergie qui compense à elle toute seule l’absence de prise de risques sur un style où l’essentiel a été dit depuis longtemps.

Mais malgré tout, ça fait un bien fou !

 

Facebook : http://www.facebook.com/skullfisted
Youtube : http://www.youtube.com/user/SkullFistOfficial

Tracklist :

1. Hour to Live (4:18)
2. Bad for Good (4:26)
3. Chasing the Dream (3:18)
4. Call of the Wild (4:28)
5. Sign of the Warrior (4:57)
6. You’re Gonna Pay (3:58)
7. Don’t Stop the Fight (3:15)
8. Shred’s Not Dead (Instrumental) (2:53)
9. Mean Street Rider (5:01)

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green