Communication de nos partenaires

Sister Sin – Black Lotus

Le 27 décembre 2014 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Liv Jagrell : Chant
  • Jimmy Hiltula : Guitare
  • Andreas Strandh : Basse
  • Dave Sundberg : Batterie

Style:

Heavy metal

Date de sortie:

Octobre 2014

Label:

Victory Records

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar): 8,5/10

Comment peut on….?

Oui, exceptionnellement, c’est une demie question qui sert d’introduction à la chronique. La suite de cette question se retrouve en fin d’article. Vous êtes donc obligés de lire jusqu’au bout… Tant pis pour vous, puis je trouvais  l’idée originale d’avoir la même phrase en introduction et conclusion… Bref vous avez raison, on s’en tamponne royalement …

Si vous suivez Soil Chronicles depuis ses débuts vous n’êtes pas sans savoir que Sister Sin fait parti de nos chouchous. Il faut dire que la découverte de ‘Switchblade Serenades’ en 2008 nous a fait tomber amoureux des Suédois. Certains nous dirons que nous sommes tombés sous le charme de Liv la meneuse de troupe. Ce à quoi nous répondrons, « Oui, mais c’était après avoir écouté la musique ».

Black Lotus est le cinquième album de Sister Sin et poursuit fidèlement la route tracée par les opus précédents. On retrouve tous les ingrédients du succès, des riffs qui vous accrochent d’entrée de jeu, prenez les dix premières secondes de « Food for Worms » un duel entre guitare et batterie qui ne peut laisser indifférent, on a envie d’aller plus loin, d’écouter jusqu’au bout. Voilà tout l’art de Sister Sin, on ne se contente pas d’un seul titre, c’est l’album qu’il nous faut.

Dès l’ouverture le charme opère et il est impossible de n’écouter qu’un titre, Sister Sin n’a pas fait des chansons, mais Un album, et c’est bien cela qu’on veut, on ne partira pas tant qu’il ne sera pas fini. « Je me le passe tous les matins au réveil, et j’arrive en retard au boulot ». Cette phrase pourrait résumer toute la chronique.

Mais comment opère cette magie ? Il y a la voix de Liv, très Rock’n’Roll et accrocheuse, une rythmique très appuyée et soutenue, la batterie se place avant les guitares au niveau des sonorités, donnant du coup une touche plus Punk et plus énergique. On se rapproche d’une musique « Garage » proche de la réalité, pas de fioriture, quand vous jouez dans un local avec des potes, le son que vous faites est naturel, les moyens du bord ne vous permettent pas ces nombreux arrangement et surproductions et qui dénaturent la musique. Sister Sin l’a bien compris et joue du « Vrai » c’est peut être pour cela qu’on a plus envie de les croire.

Seul titre changeant, c’est la pseudo ballade, « The Jinx » où Liv est en duo avec une guitare acoustique, sur la première partie tout du moins, pour un moment riche en émotion et une montée en puissance. On retrouve quelques claviers sur ce titre histoire de rajouter une dimension de mélodie et d’harmoniser le tout, enfin bon de la pseudo ballade comme on aime bien, un peu.

Car on retourne ensuite très rapidement dans le vif du sujet. Et oui « Ruled by None », lui vient pour réveiller les troupes, taillé comme un hymne avec des chœurs hurlant un refrain mémorisable et « hurlable » en deux secondes, une rythmique mid tempo puissante au temps très marqué. On enchaîne ensuite avec un « Sailed North » très speed pour clôturer l’opus, sur lequel une voix masculine vient seconder Liv pour rajouter une accroche supplémentaire, la vache quel débordement d’énergie. On ressent l’esprit Punk dans ce titre, d’ailleurs il survole toute la discographie du groupe.

C’est peut-être cela la magie de Sister Sin, n’en avoir rien à faire des barrières imposées par les médias, Hard Rock, Heavy Metal…. Etc tous ces trucs écrits par des non artistes permettant soi-disant de faciliter les recherches d’un auditeur lambda et de le guider…. Enfin bon, cette étiquette au sein même d’un style est-elle vraiment nécessaire… C’est pas en changeant l’étiquette que le pinard sera meilleur… Et Sister Sin a bien raison, joue sa propose musique et qu’importe si la batterie vire du Punk au Thrash, que le gratteux qui fait des riffs de Power Metal aille puiser des solos très Hard Rock, que la chanteuse soit survoltée tout du long et passe du Heavy au Punk…

Liv pourrait le dire à chaque début de concert « We Are Sister Sin, And We Play Rock’N Roll ».

Réussir à nous coller autant la pêche, en à peine dix secondes ?…

Tracklist :

1. Food for Worms 04:58
2. Chaos Royale 03:39
3. Au Revoir 03:40
4. Desert Queen 05:24
5. Count Me Out 04:05
6. Stones Thrown 03:50
7. The Jinx 03:45
8. Ruled by None 03:49
9. Sailed North 03:52

http://www.sistersin.com/
https://www.facebook.com/SisterSin/timeline

Retour en début de page

2 commentaires sur “Sister Sin – Black Lotus”

  1. 1

    Très belle chronique qui reflète bien le contenu de cet album d’une grande classe. On prend souvent l’habitude de dire que le nouvel album d’un groupe est le meilleur et là je dois avouer que c’est bien le cas. J’ai également découvert le groupe avec « Switchblade Serenades » et depuis je ne lâche plus le groupe. Même si c’est un peu toujours pareil, comme du Motörhead ou du AC/DC, SISTER SIN reste fidèle à lui même pour notre plus grand plaisir.

    SISTER SIN est une valeur sur du Hard-Rock, à consommer sans modération et à soutenir sans relâche.

  2. Avatarceltikwar
    Posté: 11th Jan 2015 vers 19 h 56 min
    2
    commentaires actuellement

    Comment dire…. En trois lignes tu fait un superbe chronique.
    merci du commentaire.

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green