Communication de nos partenaires

Silver Dirt – Never give up

Le 1 mars 2010 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


Silver Gregg : Chant, Batterie Dirty Seb : Chant, Basse Dirty Lyo : Chant, Guitare Silver Steff : Chant

Style:

hard rock

Date de sortie:

Fevrier 2009

Label:

Gofannon Records

Note du Soilchroniqueur (Fredo):
5 / 10

Nous venant tout droit de la région genevoise, Silver Dirt existe depuis 2004. Fortement influencés par les dinosaures du Hard Rock, ils ont à leur actif un album auto distribué, ainsi qu’un intéressant DVD live. Leur intense activité scénique, le groupe revendiquant une centaine de concert depuis 2005, avec notamment les premières parties de l’ex Guns Gilby Clarke et du Brides of Destruction de Tracii Gunleur a valu d’attirer l’attention de Gofannon Records. Ce « Never Give Up » est le premier fruit de cette collaboration.

Alors, le renouveau du Glam Rock passera t il par la Suisse ? Rien n’est moins sûr. Car voila un album qui risque de ne pas laisser beaucoup de traces dans le cœur des metal freaks que nous sommes. Malheureusement, les 10 titres de cet album, malgré de bons passages (les solos de Dirty Lyo sont remarquables) sont assez … soporifiques, dirons-nous. La faute à quoi ? A une production assez faible, ou du moins nous proposant des sonorités que nous n’avons pas l’habitude d’entendre. Très peu de distorsion sur les grattes, un son de batterie donnant l’impression que les fûts sont justes effleurés. Et surtout à cause de la vitesse d’exécution des morceaux : c’est mou !!! Quant on se réclame d’AC/DC ou d’Aerosmith, faut envoyer !!! et bien ici, non, mis à part sur « Leave It Alone » et dans une certaine mesure sur le titre d’ouverture, pas trop envie de taper du pied.

Pourtant, il y a un bon potentiel dans ce groupe, du moins de très bons éléments. On a déjà évoqué la qualité des chorus, on peut aussi parler de quelques beaux refrains qui font mouche malgré le manque d’entrain, mais aussi de la prestation vocale de Steff qui est loin d’être ridicule. Surtout sur les 2 morceaux évoqués ci dessus, ce qui prouve bien qu’en y mettant un peu plus de rage, les Suisses ne sont pas loin de décrocher la timbale. Alors, même si cet album n’intéressera que les plus calmes le temps de 4 ou 5 écoutes distraites, les plus énervés risquant fort de ne pas dépasser le 3ème morceau, il convient de ne pas fermer définitivement la porte à Silver Dirt, et gageons que ce « Never Give Up » somme toute un peu raté aura des successeurs beaucoup plus accrocheurs.

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green