Communication de nos partenaires

Shrapnel – Raised on Decay

Le 11 octobre 2017 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Jae Hadley - Chant
  • Nathan Sadd - Guitares
  • Chris Martin - Guitares
  • Cai Beschorner - Basse
  • Jonathan Grimley - Batterie

Style:

Thrash Metal

Date de sortie:

29 septembre 2017

Label:

Candlelight Records / Spinefarm Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10 

Un tel album, on ne le voit pas forcement arriver.

Quand j’ai reçu le CD dans ma boite aux lettres ce matin, j’ai de suite tilté sur la pochette : quelques recherches sur la toile et elle est en effet signée de l’excellent Eliran Kantor qui nous avait déjà gratifié de beaux artworks comme ceux de Crowbar (“The Serpent only lies”), Communic (“The Bottom Deep”), Evile (“Skull”), Iced Earth (“Plagues of Babylon”), Satan (“Life Sentence”, “Atom by Atom”), Sodom (“In War and Pieces”), Testament (les trois derniers) ou Soulfly (“Archangel”) entre beaucoup d’autres. Déjà, avant même de mettre le CD dans le lecteur, on part sur de bonnes bases.

Mais le plaisir n’est pas que visuel : avec ce nouvel album, le deuxième après un “The Virus conspires” (2014) qui avait fait suite à deux EP (“No Saviours” en 2009, “The Devastation to come” l’année suivante), le groupe anglais de Norwich nous balance une vraie bombe atomique dans le coin de la figure !

En 2015, Shrapnel a changé sa section rythmique et il faut reconnaitre qu’ils ont gagné en agressivité ! Imaginons la furie d’un Kreator combinée avec les côtés mélodiques de groupes comme Testament et Megadeth et on a grosso modo le cocktail. Déjà, Jae Hadley pousse ses gueulantes tel un Mille Petrozza sous amphétamines, ce qui n’est pas rien. Musicalement, ça tabasse ! Ça tabasse même sévère !

Les riffs sont thrash jusqu’au bout des ongles (crochus), souvent saccadés et renforcés par une double pédale agressive au possible… Bref, on adhère direct.
Si on a souvent affaire à des titres speed, les mid tempo que le groupe nous envoie dans la face (mention spéciale à “Choir of Wolves”) sont oppressants au possible et donnent encore plus de relief à un album déjà fort bien réussi.

Au programme, un Thrash Metal impitoyable (parfois teinté de Death), des soli mélodiques qui font mouche, des intros calmes à la Testament, une reprise explosive de Slayer (“The Antichrist”) à la sauce Shrapnel, des breaks prenant l’auditeur à contre pied, une agressivité de tous les instants, des titres brutaux alliant des passages plus calmes contrastant fortement avec la violence de l’ensemble, une technique remarquable, une production aux petits oignons signée par un Russ Russell habitué aux groupes à la brutalité bien réelle (Dimmu Borgir, Evile, Lock up, Napalm Death, Samael, The Exploited ou Venomous Concept…), le cumul de tout ceci faisant de ce “Raised on Decay” un album de Thrash qui pourrait bien faire partie des meilleures sorties du genre cette année.

Une belle surprise pour la rentrée !

Tracklist :

1. Hollow Earth (4’18)
2. Complete Resection (3’50)
3. The Boundaries Set (3’23)
4. Jester (4’25)
5. Pariah (4’32)
6. Echoes of Emptiness (4’55)
7. Carved from above (4’47)
8. 1.0.1 (3’53)
9. Raised on Decay (5’37)
10. Choir of Wolves (5’27)
11. The Antichrist (reprise Slayer) (2’38)

Site officiel : http://www.thrashshrapnel.co.uk/
Myspace : http://myspace.com/thrashshrapnel
Facebook : http://www.facebook.com/ShrapnelOfficial

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green