Communication de nos partenaires

Shadyon – Mind Control

Le 21 octobre 2010 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Emmanuel Creis : Chant et guitare
  • Maël Saout : Guitare
  • Jorris Guilbaud : Claviers
  • François Le Cornec: Batterie
  • Stephane Huon : Basse

Style:

Heavy power mélodique

Date de sortie:

Aout 2010

Label:

Innerwound Recording

Note du Soilchroniqueur ( Celtikwar ): 8/10

Les meilleurs groupes de Metal se forment aux pays des Bières. Pas forcément en Allemagne, la Bretagne elle est aussi est gâtée à moins grande échelle bien sûr, mais connait quand même des formations de Heavy metal talentueuses. Vous ne me croyez pas, un breton est trop alcoolisé pour bien jouer de la guitare? Allez écouter Shadyon alors…

C’est vrai qu’en Bretagne il ne fait grand soleil tous les jours, mais il fait beau au moins une fois par jour. Il faut alors trouver des occupations d’intérieur. Maël et Emmanuel, deux Brestois trouvant le temps long, décident en 2002 de faire de la musique ensemble, c’est ainsi qu’est né Shadyon, formation de power mélodique. Ils sont rapides en besogne et enregistrent rapidement deux démos et un premier album éponyme en 2006 qui leur permirent d’aller jusqu’au Brésil pour une tournée de promotion, c’est apparemment plus simple de gagner la faveur par delà les océans que de conquérir le public français souvent peu présent en salle.
Rentré de leur escapade, le groupe se retrouve en 2008 pour travailler sur son nouvel album, quelques petits changements au niveau de la composition du groupe arrivent. Jorris remplace Philippe aux claviers et le batteur Sébastien cède sa place à Stéphane. Fort de ce nouveau line-up, Shadyon signe un contrat avec Innerwound Recording début 2010, leur permettant de publier « Mind Control » au milieu de l’été. Les voilà alors prêts à envahir la scène française.

Shadyon joue dans un Heavy metal mélodique, ne cherchant pas à faire une démonstration de force et d’aptitude aux instruments ils préfèrent faire voyager l’auditeur à travers leur musique. C’est se qui se passe dès l’ouverture avec « Calm Before The Storm » introduction douce aux claviers envoûtants, annonçant il est vrai, un déluge de riffs. « New Dimension » démarre par des plans de batterie et de basse tirés, « Phantom of the Opera » s’envole ensuite dans une cascade de claviers. Le timbre de voix d’Emmanuel est clair et puissant, oscillant entre le Heavy et l’AOR, ne cherchant jamais à briser le cristal en montant dans les octaves, Emmanuel préfère nous transporter dans les sonorités douces et agréables.
Ce duo claviers/voix est je pense ce qui permet de donner au groupe toute sa particularité et de le différencier du reste de la scène.
Les guitares s’en donnent aussi à cœur joie sur cette album en ponctuant les breaks de solis propres et impeccables et n’hésitent pas accentuer le côté Heavy de certains titres, comme « Forgotten Nightmare » ou « Into the Fire », en haussant le côté lourd et incisif. La batterie et la basse sont là pour « groover » le tout en donnant un rythme entraînant capable de faire chavirer la foule.

Les Breaks instrumentaux sont très bien travaillés et la production de l’album permet de bien entendre toutes les variances possibles dans les riffs et claviers. Les zicos n’ont en effet par lésiné sur le matériel et proposent des sonorités assez surprenantes allant des notes suraiguës de guitares en passant par les sons de cloches de « Last Escape ». Les différents styles de claviers proposés donnent à l’album une grande variété, aucun titre ne sonne de la même façon car ceux-ci sont tantôt lourds et graves, tantôt rapides aiguës en passant par toutes les sonorités possibles, du clavecin aux clochettes… Rien que le titre éponyme « Mind Control » a de quoi satisfaire tous les amateurs de claviers.

Si vous aimez les surprises vous pouvez aussi écouter, ou plutôt devez, « Strange Vision » qui mélange les parties douces et acoustiques à d’autres plus pêchues aux guitares lourdes et puissantes, en passant par des changements de tempo à la voix sombre où le chant est murmuré façon film d’horreur pour ensuite virer vers un cours passage extrême, comme la montée en puissance des films d’épouvantes, en augmentant progressivement la dimension électronique des instruments.

Les titres dépassent généralement les cinq minutes car sont truffés de changements de tempo et de parties instrumentales et pourtant on ne ressent aucune longueur. A aucun moment on à l’impression de déjà entendu, on se dit « plus joli passage », ou alors que c’est rudement bien pensé, surprenant lors de la première écoute.
On a aussi le droit à une ballade avec « Guardian Angels » et ses sonorités acoustiques où le chant d’Emmanuel est des plus prenant et envoûtant. Je suis pourtant peu friand de ballades et préfère plutôt les grosses envolées et parties accrocheuses, mais ici Shadyon arrive à nous proposer un titre qui vous empêche de décrocher, digne d’une BO d’un passage de rupture mélancolique d’un film.

Shadyon nous offre ici une heure de bonheur musical, accessible à toutes les oreilles et entraînant. « Mind Control » est un album qui ne vous lasse pas, on est sous le charme du groupe et transporté par ses douces mélodies. Dix titres de Heavy power mélodique teintés de progressif nous refont visiter des univers différents et variés. Shadyon a sa propre identité et n’est pas là pour copier qui que ce soit, mais plus offrir une autre alternative à la musique.
De plus le groupe sait se faire aussi accrocheur sur scène qu’en studio et vous promet à chaque fois un grand moment Metal.

Myspace: http://www.myspace.com/shadyon1

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green