Communication de nos partenaires

Septagon – Apocalyptic Rhymes

Le 9 novembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Alexander Palma - Basse
  • Jürgen "General" Schrank - Batterie
  • Stef Binnig-Gollub - Guitares
  • Markus "Ulle" Ullrich - Guitares
  • Markus Becker - Chant

Style:

Speed/Thrash Metal

Date de sortie:

9 Novembre 2018

Label:

Cruz del Sur Music

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

Un groupe dont les membres ont un tel CV ne pouvait donner que quelque chose de particulièrement bon. Voyez plutôt : le bassiste Alexander Palma et le guitariste Markus Ullrich également dans A cosmic Trail, Lanfear et les génies de Them, le batteur Jürgen Schrank aussi dans Lanfear (décidément) ou le chanteur Markus Becker également celui d’Atlantean Kodex. Autant de musiciens qui jouent ou ont joué ensemble dans des formations diverses ne pouvait qu’aider en cohésion.

Et cela s’entend ! Septagon, formation teutone – déjà un gage de (Deutsche) Qualität – fondée en 2013, officie dans un Speed/Thrash Metal sans surprise et old school. Après un album remarqué en 2016 (Deadhead Syndicate), les voilà de retour avec cet Apocalyptic Rhymes qui vaut son pesant de médiators.

Sans surprises… presque, en fait ! Parce que Septagon est d’une technique et d’une précision qui les démarquent assez bien des autres groupes du genre et nous ont concocté un album nerveux, saccadé tout en restant très mélodique !

D’entrée, après l’intro « The End », avec « The Weight of the World », Septagon nous montre ce dont ils sont capables : les rythmiques sont rapides, les breaks nombreux, le refrain imparable, et l’ensemble jouit d’un groove de tous les instants. A la limite du Techno-Thrash, Septagon développe ce premier titre avec une aisance qui frôle l’insolence ! Tout y est excellent, on sent qu’on va passer un bon moment.

Et en effet, « Home, sweet Hell » débute de façon plus mystérieuse avant que des riffs à nouveau bien thrash prennent le relai : on surfe dans des ambiances proches d’un Annihilator qui n’aurait pas hésité à fricoté avec tant Judas Priest que Metallica…

Plus rapides et plus courts, « Apocalyptic Rhymes », « Make a Stand » et « The unfathomed Evil » nous offrent à eux trois dix minutes de pur Thrash Metal alambiqué avec une réelle influence typique de la scène américaine de la deuxième moitié des années 80 ! Pour un groupe allemand, le choix est certes surprenant mais diablement efficace.

Là où « P.O.T.U.S.A. » se veut plus heavy malgré des passages toujours saccadés sur lequel on trouve beaucoup plus de mélodie dans un titre qui pourrait bien faire office d’hymne pour le groupe, « Cosmic Outrage » revient avec un titre évoluant dans un Speed Metal mélodique au refrain accrocheur.
On se prend ensuite un bien nerveux « Nothingness awaits » qui revient quelque peu à la thématique des trois titres rapides du milieu de l’album avant que le long – plus de sept minutes – et plus épique « Sunset Blood » n’achève en beauté un album en tous points réussi avec son low tempo purement déchirant !
Du grand art !

On l’aura compris, Septagon nous colle en guise de deuxième album un pur brûlot qui n’a rien à envier aux meilleures productions du genre ! Juste excellent…

Tracklist :

1. The End (1:16)
2. The Weight of the World (4:38)
3. Home, sweet Hell (5:16)
4. Apocalyptic Rhymes (3:39)
5. Make a Stand (3:36)
6. The unfathomable Evil (3:35)
7. P.O.T.U.S.A. (4:56)
8. Cosmic Outrage (4:22)
9. Nothingness awaits (3:15)
10. Sunset Blood (7:19)

Playlist Bandcamp
Site officiel
Page Facebook
Playlist Soundcloud
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green