Communication de nos partenaires

Scolopendra – Cycles

Le 27 juillet 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Thomas "Noué" L'Hoir : Chant
  • Maxime "Pantin" L'Hoir : Guitare
  • Brice Abdallah : Guitare
  • Olivier "Captain" Le Lin : Basse
  • Florian Bussat : Batterie

Style:

Thrash/Death Metal

Date de sortie:

20 Mai 2016

Label:

Dooweet Records/Season of Mist

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8/10

Au sortir du Tour de France, contrepèterie non dénuée d’intérêt pour ceux « de souche » qui lèvent le bras droit bien haut, quelle meilleure période pour parler de Cycles ?

Une étude éminemment scientifique et hautement poussée – si, si …– tendrait à démontrer que les filles avec un A dans leur prénom seraient plus chaudes que les autres… Une autre, également éminemment scientifique et hautement poussée par moi-même voudrait que les groupes avec un A dedans soient pour brutaux que les autres… Metallica, Sepultura, Massacra, Pantera… Meshuggah… Black Bomb A… Bon, comme vous vous en doutez, c’est au moins aussi véridique au niveau des résultats que la précédente étude, ne serait-ce que par la présence d’Anathema ou Chantal Goya, dont la musique extrême risquerait de vous décoller un pan de tympan…

Le quintette parisien de Scolopendra, donc, puisque c’est d’eux dont on parlera ici, nous invite à chevaucher son tricycle noir et infernal, n’ayant pour finalité et ligne d’arrivée que de nous laisser tels des pantins désarticulés, ce qui m’amène de suite à énoncer : « on va jouer à un jeu… » De quoi avait besoin un vélo d’antan pour éclairer sa route de nuit ? De lampes, certes, mais d’une ? D’une ? Dynamo ! Voire d’une batterie. Dans cet album Cycles, divisé en trois – j’explique pour les deux du fond qui n’avaient pas encore compris – il y a un peu de cet esprit de dynamo dynamique avec de l’alternance de passages lents et rapides selon les sentes à arpenter, mais la dynamo de ce Death/Thrash a été remplacée par la modernité d’une batterie… Et je n’aimerais pas être cette batterie vu comme celui qui y officie tape fort ! (Damn ! Les pauvres cymbales…) Mais c’est aussi un des attraits de Scolopendra : une forme de brutalité agressive marquée par des futs tabassés qui donnent les points de repères aux changements inhérents aux morceaux, tant dans le beat que dans le style ; oui, ce n’est pas que du Thrash/Death, on y retrouve pas mal d’influences diverses et variées, que ce soit chez Slayer, Obituary voire plus brutal du genre de Napalm Death/Cannibal Corpse ou d’autres plus Metalcore/Deathcore ou encore Black Metal ou Indus’ (Ministry/Fear Factory)… Tel chaque anneau de la scolopendre qui leur sert d’emblème et de mascotte, chacun trouvera son rayon dans cette roue de l’infortune.

Mais on finit par s’y perdre au final, la faute à un son noyé dans les cymbales et pas totalement homogène.

Il va de soi que Cycles ne parle pas du tout de ce qui a trait à nos amis lecteurs de Pédale Magazine (sic), mais aborde plutôt trois cycles définis par des interludes – et un finale – électro pianistico-samplés bien foutus qui calment le jeu au sein de toute la masse sonore metal, aux thématiques toutes aussi joyeuses qu’une fête de famille chez David Koresh ou Jim Jones.

Si le premier nous emmène dans le domaine de l’onirique sombre (on passe quand même de « Dreams » à « Nigthmare » en l’espace de deux titres), le deuxième retranche dans l’inner self, le for intérieur et ses déviances mentales, quand le troisième et dernier nous plonge dans l’introspection méditative sur ses actes de boucherie. J’évoque bien sur tout ceci d’après les thématiques regroupées, car musicalement, la noirceur et la violence l’emportent sur l’arc-en-ciel et les calinous… Les différents aspects d’une personnalité dérangée, en somme : la paranoïa (Incubation) qui mène à la psychose (Psychosis) qui mène au passage à l’acte (Slaughter) – donc toujours pas du genre calinou…

Un premier « concept » album qui tape fort mais qui a besoin d’être plus approfondi, notamment dans le traitement du son à l’avenir, mais pas de doutes sur les capacités à créer une émeute dans les mosh pits.

A écouter après avoir validé vos compétences de Cycle 3 (nos amis professeurs, fidèles grammarnazis, comprendront…)

Tracklist:
1. Dream Sequences (1:21)
2. Purity (5:20)
3. Awake Nightmare (5:35)
4. Spartan Killer Instinct (5:26)
5. Morbid Psychosis (0:52)
6. Mental Torture (6:04)
7. Psychic Paralysis (3:25)
8. End of Tunnels (1:27)
9. Pinhole of Diffraction (2:45)
10. Pinhole of Diffraction [part2] (3:01)
11. Psychotic Mass Murderer (6:40)
12. Soul Dissolution (3:43)

Facebook: https://www.facebook.com/scolopendraofficial/
Myspace: https://myspace.com/scolopendraofficial
Youtube: https://www.youtube.com/channel/UCCMRr4 … NroX-Dr_eA

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green