Communication de nos partenaires

Saxon – Unplugged and Strung Up

Le 26 octobre 2013 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Biff Byford (chant)
Paul Quinn (guitare)
Doug Scarret (guitare)
Nibbs Carter (basse)
Nigel Glockler (batterie) 

Style:

NWOBHM, Traditional Metal

Date de sortie:

18 novembre 2013

Label:

UDR Music

Note du Soilchoniqueur (Erikillmister) : 7/10

Chroniquer un album de Saxon, c’est comme parler d’un vieux pote, vous savez, celui qui est toujours là en cas de coup dur, celui qui ne vous déçoit jamais quand bien même il radoterait de temps à autre. Donc, moins de huit mois après le relativement bon Sacrifice, revoilà les vétérans anglais avec une galette dans un genre qu’on n’attendait pas vraiment, l’innovation ne faisant pas réellement partie des grandes qualités du combo ! D’abord, le package comprend 2 CD le fameux « unplugged and strung up » et un autre qui n’est qu’une réédition d’une parution (déjà en cd bonus) d’un album datant de 2002. On ne va pas trop s’étendre sur celui-ci, les amateurs de Saxon l’ont probablement déjà. On peut juste rappeler qu’il contient 13 morceaux classiques du groupe qui ciblent en grande partie les 3 albums les plus connus, à savoir Wheels of steel, strong arm of the law et denim and leather. Les versions sont modernisées, remixées, gagnant en puissance d’un côté, mais perdant de l’autre le petit charme vintage qu’elles possédaient (flagrant sur princess of the night par exemple)
Revenons donc, au fameux unplugged and strung up qu’on peut traduire par acoustique et « cordé ». Et là, brusquement on devient forcément curieux. Des sections de cordes chez Saxon ? Les vieux guerriers en auraient-ils marre de la NWOBHM ? Après écoute, nous sommes rassurés ! Non, la bande à Byford n’a pas décidé brusquement de marcher sur les plates-bandes des cadors du métal symphonique. C’est vrai que beaucoup de thèmes chez Saxon se prêtent a un habillage un peu plus lyrique, comme les croisades, les mercenaires, la guerre… En habiles stratèges, les anglais ne tombent pas dans le premier piège tendu. En effet ils ne reprennent aucun de leurs 3 ou 4 incontournables classiques comme princess of the night, wheels of steel, and the band play on…Par contre, ils revisitent les moments plus méconnus de leur immense discographie, piochant dans 10 de leurs 20 albums les chansons qui composent cette compilation. La deuxième bonne surprise, le choix des morceaux, justement. Le premier disque qui s’intitulait sobrement »Saxon », sorti en 1979, se taille la plus belle part du gâteau avec pas moins de 3 extraits. Stallion on the highway tout d’abord, est ici complètement métamorphosé. Le chant est beaucoup plus agressif qu’a l’origine, les guitare plus heavy, la batterie plus rentre dedans aussi. Pour le coup, pas de trace symphonique ici, juste un morceau plutôt quelconque transformé en brûlot 30 ans plus tard. Frozen rainbow lui, garde son allure éthérée, mais l’opération dépoussiérage a fait du bien. Là, on a droit a du tout acoustique, volées d’arpèges sur guitare classique, la classe ! Militia guard est présentée de façon guerrière, avec drum battle et soli en forme d’hymne en intro, le reste du morceau étant de facture plus traditionnelle. Pas la plus réussie, mais cependant pas désagréable à écouter. Pour Crusader, extraite de l’album du même nom, la transformation est spectaculaire ! A l’origine c’était avant tout une chanson un rien pompeuse, avec des effets sonores rajoutés, sensés symboliser des chevaliers se mettant en ordre de marche pour la bataille, dans cette version-ci, tout est bon. L’orchestre symphonique est ici très présent, mais vraiment bien en place. Tantôt très en avant, comme sur le début, mais n’oubliant jamais de laisser la force des guitares s’emparer de la mélodie, ou bien encore en section rythmique donnant une grandeur voire une grandiloquence au tout assez surprenante chez Saxon. Pour le coup, là nous ne somme pas très éloigné des rivages du métal lyrique. Seul Broken heroes me laissera la même impression sur la suite. En effet avec son intro enrobée de violoncelle, d’abord juste posés en contrepoint du phrasé de Byf, puis s’envolant en même temps que le vocaliste sur le premier couplet, on pourrait presque entendre certains gimmicks des grands noms de la spécialité. Les autres titres avec orchestre sont malheureusement un peu moins intéressants. Red star falling manque quelque peu de pêche, call to arms aurait mérité un meilleur sort, il peine à démarrer quelque peu noyé dans les arrangements classiques, sa fin est toutefois meilleure, les anglais revenants aux fondamentaux, à savoir grosse rythmique et solo carré. Eagle has landed quand à elle avec un peu plus de lucidité aurait pu être du même niveau que broken ou crusader , les pièges ingénieusement évités sur les deux précitées sont là malheureusement bien présents. Du coup, le morceau en devient un brin ampoulé. Même la magnifique envolée de Paul Quinn sur le final ne parvient pas à lui donner la moyenne. On va parler aussi un peu de la version de Battle cry présent sur la compilation. Beaucoup plus lourde que l’originale, bien mieux chantée également (mixage des vocaux un peu mieux dosé ?) un des bon moments de la galette. Just let me rock donne aussi cette (bonne !) impression pour des raisons semblables. Le disque se clôture sur quatre morceaux complètement acoustique d’assez bonne facture, frozen rainbow, évoqué plus haut, un surprenant et trop méconnu iron wheels, ici en version live et dédiée par Byf à son père. Requiem, là façon country…Pas ce que Saxon sait faire habituellement, et ça se sent. Pour terminer un vieux blues de derrière les fagots, qui lui par contre passe plutôt pas mal, avec des petits passages slide du plus bel effet.
Voilà ! un album de Saxon, qui même si il est au final assez inégal, s’écoute quand même avec grand plaisir. Les musiciens ont pris des risques, ça s’entend, c’est courageux de leur part, mais la question qui me taraude est la suivante ? quitte à enregistrer avec un orchestre symphonique, pourquoi n’avoir pas fait un album entier dans le style ?

Tracklist :
01) Stallions of the highway (Remix)
02) Crusader (Orchestral version)
03) Battle Cry
04) The Eagle Has Landed (orchestral version)
05) Red Star Falling (orchestral version)
06) Broken heroes (orchestral version)
07) Call To Arms (orchestral version)
08) Militia Guard
09) Forever Free (Re-recorded version)
10) Just Let Me Rock (Re-recorded version)
11) Frozen Rainbow (Acoustic version)
12) Iron wheels (live acoustic version)
13) Requiem (Acoustic version)
14) Coming home (acoustic version)

Heavy Metal Thunder :

01) Heavy Metal Thunder
02) Strong Arm of the Law
03) Power & The Glory
04) And the Bands Played On
05) Crusader
06) Dallas 1PM
07) Princess of the Night
08) Wheels of Steel
09) 747 (Strangers in the night)
10) Motorcycle Man
11) Never Surrender
12) Denim & Leather
13) Backs to the Wall

Site officiel : http://www.saxon747.com/en/
Myspace : http://www.myspace.com/planetsaxon
Facebook : https://www.facebook.com/saxon
Twitter : https://twitter.com/SaxonOfficial
Youtube : http://www.youtube.com/profile?user=PlanetSaxon

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green