Communication de nos partenaires

Samael – Above

Le 1 mars 2010 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


Vorph - Chant/Guitares Xy - Claviers/Batterie/Programmation Makro - Guitares Masmiseim – Basse

Style:

Black metal

Date de sortie:

6 mars 2009

Label:

Nuclear Blast

Note du Soilchroniqueur (Fredo):
7 / 10

Entre Samael et moi, c’est une histoire qui date de 13 ans. Elle a débuté un jour où je suis tombé sur «Moonskin » extrait de « Passage » 4ème album sur un sampler de Hard Rock Magazine. Depuis, comme envoûté par ce mélange de rage, et de martialité, je n’ai eu de cesse de suivre leur progression. Un petit retour dans leur discographie m’a fait découvrir avec les 3 premiers albums comment le black metal pouvait être froid, pachydermique, malsain, blasphématoire. Puis comment en ajoutant à cette base des éléments d’abord electros, puis ethniques, les Suisses ont su s’imposer comme de véritables esthètes du Dark Metal à tendance Indus. Le paroxysme de leur art est atteint il y a deux ans avec un Solar Soulqui a laissé autant la critique que les fans pantois d’admiration, s’ouvrant ainsi une voie royale vers un irrémédiable succès. Mais c’est sans compter sans leur capacité de surprendre, de ne pas taper là où on les attend …autant prévenir tout de suite les fans ayant connu Samael avec « Reign Of Light » ou «Solar Soul », ils risquent de ne pas comprendre ce qu’ils leur arrive avec « Above ».

Car c’est une véritable agression black metalleuse à laquelle nous avons droit. C’est bien simple, au bout de 2 chansons, je me suis demandé si chez Nuclear Blast, ils ne seraient pas trompés de groupe en estampillant le promo du nom de Samael… oubliées les machines qui ici ne sont à peine présentes, sauf pour rehausser de courts instants le coté malsain et violent des compos, oubliés les petits rythmes limites gentillets pour laisser la place à des blasts d’une sauvagerie rarement vue chez nos suisses. Oubliés aussi les accords martiaux pour laisser la place à un mur compact de guitare et de riffs exécutés à une vitesse de dingue. Enfin oubliés les refrains travaillés, mélodiques et assimilables, les effets de voix sur les couplets, Vorph vocifère, hurle et éructe comme jamais il ne l’a fait. Tout ce déchaînement se ressent aussi au niveau de la prod, qui du fait de la cadence d’exécution paraît bien brouillonne par moments. Et l’écoute s’en fait ardue, d’autant plus qu’après 3 ou 4 titres, on comprend que les mots « mélodie », « subtilité » ont été supprimés du vocabulaire et de l’inconscient des compositeurs…

Que penser alors de ce déferlement de violence ? Saluons d’abord le courage de nos voisins qui au lieu d’enfoncer le clou et de nous réchauffer le plat qui les aurait menés vers le succès commercial ont opté pour laisser parler leurs tripes et nous balancent un album totalement différent de Solar Soul. Et totalement inattendu, si bien que la nouvelle frange de fans, ne voyant en Samael qu’un ersatz d’unRammstein anglophone et plus brutal, peuvent complètement décrocher. Mais en tuant ainsi toute forme de mélodie et d’esthétisme, ils risquent tout simplement de rentrer dans les rangs déjà bien remplis de combos ayant fait de l’agression sonore leur sacerdoce, donc de perdre pas mal d’admirateurs, sans pour autant en conquérir d’autres, la concurrence étant toujours rude dans ce milieu …un pari risqué … «Above » ne devait être à l’origine qu’un side project orienté Death Metal, au fil du temps il est devenu le 9eme album du groupe. Est il simplement un brutal soubresaut ? Une nouvelle orientation ? Impossible de répondre, tant Samael aime à surprendre à chaque nouvelle sortie…

http://www.myspace.com/samael

http://www.samael.info/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green