Communication de nos partenaires

Royal Hunt – A Life To Die For

Le 17 janvier 2014 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


Marcus Jidell : Guitares / André Andersen : Guitares, Claviers / Andreas Passmark : Basse / Allan Sorensen : Batterie / DC Cooper : Chant.

Style:

Heavy mélodique

Date de sortie:

03 décembre 2013

Label:

Frontiers Records

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 4/10


Il y a un temps où la magie s’estompe…

Vous connaissez sans doute Royal Hunt, une formation de Heavy Metal mélodique originaire du Danemark. Celle-ci, crée en 1989 par le claviste André Andersen et qui est à ce jour le seul membre originel, connait un départ assez mitigé avec deux premiers opus de bonnes qualités « Land of Broken Hearts » (92) et « Clown in the Mirror » (93), ce dernier commence à faire de Royal Hunt un nom connu mais ne casse pas encore la baraque.

Arrive alors un nouveau chanteur, DC Cooper, qui officiera dans la formation jusqu’en fin 1999, et c’est l’age d’or de Royal Hunt avec les opus « Moving Target » (95) et « Paradox » (97), deux albums qui resteront gravés les mémoires. C’est alors John West qui prend la place de frontman , il est présent sur quatre nouvelles sorties « Fear » (99) , « The Mission » (01), « Eye Witness » (03) et « Paper Blood« (05), de bons opus qui feront encore monter la côte du groupe, mais de nombreux fans regrettent quand même la période précédente. Garder la place de chanteur à l’air bien dur et c’est Mark Boals qui vient pousser la chansonnette sur « Paradox II : Collision Course  » (08) , « X » (10) et « Show Me How to Live  » (11). Avec lui la renommée du combo va encore grimper en flêche, il faut dire que Mark Boals a quand même une sacrée voix, et est bien connu pour ses capacités mélodiques.

Début 2013, Royal Hunt nous annonce un retour aux sources, avec le retour de DC Cooper, ce va qui faire le bonheur de nombreux fans, d’autres regretteront surement l’époque Boals, mais l’annonce est faite et elle met la presse en ébullition, de nombreuses conférences de presse sont organisées, on annonce un retour au « son traditionnel« , un « Royal Hunt » au plus fort de force…
La formation a même fait appel à un orchestre, quatre cordes deux cuivres vont renforcer les mélodies, deux chanteuses viennent prêter main forte au groupe pour les chœurs…

« A Life to Die For » arrive alors dans les bacs en fin novembre 2013, et c’est la dégringolade… Les nostalgiques indécrottables accro à la voix de DC Cooper crieront eux au bonheur, mais Royal Hunt s’essouffle et perd quand même de sa superbe. Un chant qui n’a plus la puissance d’antan, reste mélodique mais la flamme n’est plus là, une voix qui était avant capable de capter l’auditeur se veut maintenant plus mielleuse et n’a plus toute sa splendeur, les montées en aigus sont souvent plates, sur « Running Out Of Tears » ou sur « A Life To Die For« . Des compositions convenues à souhaits avec des claviers qui ont pris de l’importance (« One Minute Left To Live« ), un « A Bullet’s Tale » qui nous fait penser à un générique de dessin animé…. Des morceaux qui traînent un peu en longueur « Hell Comes Down from Heaven » et  » A Life to Die for » frisent les dix minutes, mais auraient du se voir raccourcis : pas de changements de tempos mirobolants, ces morceaux tournent en rond.

Le seul point fort est sans doute la guitare avec Marcus Jidell qui nous balance de bons soli et aux riffs par moment qui franchement ne sont pas déplaisant, dommage d’ailleurs qu’ils ne soient pas mis en valeur, son travail sur « A Bullet’s Tale » est très plaisant. Voilà ce qui fait que l’auditeur va tendre l’oreille de temps à autres, c’est sans doute ce qui sauve l’album…

Un album ou le manque de créativité est masqué par une surproduction, ce qui est sans doute la plaie de notre époque, des grands effets, mais au final : aucune mélodie vous reste en tête, des introduction grandiloquentes, mais à aucun moment vous n’avez envie de hurler un refrain…

La couleur vous accroche peut être, mais la saveur n’y est pas….

Beaucoup de bruit pour rien.

 

 

1. Hell Comes Down from Heaven
2. A Bullet’s Tale
3. Running Out of Tears
4. One Minute Left to Live
5. Sign of Yesterday
6. Won’t Trust, Won’t Fear, Won’t Beg
7. A Life to Die for

 

 

Facebook : http://www.facebook.com/royalhunt

Last.fm : http://www.last.fm/music/Royal+Hunt

Myspace : http://www.myspace.com/royalhuntmusic

Site officiel : http://www.royalhunt.com/

ReverbNation : http://www.reverbnation.com/royalhunt

Twitter : http://twitter.com/royalhuntmusic

Youtube : http://www.youtube.com/user/royalhuntband

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Royal Hunt – A Life To Die For”

  1. AvatarEvil Steel
    Posté: 18th Jan 2014 vers 4 h 53 min
    1

    Premièrement , André Andersen n`est pas le guitariste comme mentionné à 2 reprises, mais le plutôt claviériste.

    Deuxièmement, ce n`est Boals qui chantait sur l`album « show me how to live » , mais DC Cooper.

    Ainsi, troisièment, DC Cooper n`est donc pas nouvellement revenu sur l`album « a life to die for » puisse qu`il chantait déjà sur « show me how to live »!

    Finalement, avec Mark Boals (que j`aime beaucoup) au chant, la renommée du combo n`a pas du tout grimper en flêche, puisse que les ventes du groupe n`avaient jamais été aussi basse de leur carrière(à l`exception de Paradox 2). De là le retour de DC Cooper demandé par le label.

    c`est toujours agréable de vous lire!! Continuer votre beau travail!!

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green