Communication de nos partenaires

Rotting Grave – Horrid Pestilence of Death

Le 30 avril 2019 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Roberto Trejo - Guitare
  • Pablo Aceves – Guitare, chant
  • Néstor Márquez - Basse
  • Saúl Anzaldo - batterie

Style:

Death Metal

Date de sortie:

29 avril 2019

Label:

Death in Pieces Records

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) :8,5/10

Le Jalisco est la terre des Jaripeos, des Mariachis, des Charros et surtout de l’agave bleu tequilana avec laquelle se fabrique la Tequila (« Le » Tequila pour les mexicains) qu’elle soit blanco, reposado, añejo ou extra añejo. Pour cette dernière, comptez quand même trois cents euros pour une bouteille de Herradura Seleccion Suprema, vieillie quarante-neuf mois dans d’anciens fûts de Jack Daniel’s. Contentons-nous d’une Tapatio, d’une El Tesoro de Don Felipe ou encore de l’ Excellia, une gamme vieillie en anciens fûts de sauternes, plus abordable, et attaquons l’écoute d’Horrid Pestilence of Death signé par Death in Pieces Records, premier EP de Rotting Grave, nouvelle formation mexicaine de Guadalajara, capitale de l’état du Jalisco, dont le Death Metal est aussi râpeux et enivrant que le spiritueux précédemment cité et classé « extra añejo », entendez par là old school.

« Into the rotten Burial » est un instrumental au groove étouffant, le rythme est lent, écrasant, les riffs sont inquiétants et une guitare accordée haut se plaint dans le lointain. Ce schéma est non sans nous rappeler le groupe des frères Tardy quand ils venaient d’émerger des marais floridiens. Il faudra attendre le deuxième titre pour que la voix désincarnée fidèle au style ne se fasse entendre. Elle joue cependant le registre blackeux, accompagnée de quelques blasts bien nourris sur lesquels il est difficile de rester immobile.
Le titre « Rotting Grave » est fidèle au genre avec ses ruptures imparables, son solo court et malsain sur une rythmique angoissante.

Le jeu de basse est très présent ce qui n’était pas de mise par le passé dans ce style : elle est percutante et appuie la noirceur des titres qui n’en avaient pourtant pas besoin. Les riffs sont saccadés et envoutants sur des mélodies tortueuses, nous offrant de grands moments de nostalgie pour les plus anciens d’entre nous.

i Todos, ariba, ariba ariba ! Du sel entre le pouce et l’index, un verre de Tequila dans l’autre main, la tranche de citron pas loin et vous voilà prêt pour l’écoute d’Horrid Pestilence of Death, premier EP de Rotting Grave, à consommer sans modération.

Tracklist :

01. Into the rotten Burial
02. Necrossession
03. Rotting Grave
04. Corpse Profanation
05. Eaten alive
06. Abhorrent Slayer

Facebook

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green