Communication de nos partenaires

Refuge – Solitary Men

Le 16 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Chris Efthimiadis - Batterie
  • Manni Schmidt - Guitares
  • Peter "Peavy" Wagner - Chant, Basse

Style:

Heavy/Speed/Thrash Metal

Date de sortie:

8 Juin 2018

Label:

Frontiers Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

La belle surprise du mois nous vient de chez Frontiers Records, pour avoir sorti ce premier album de Refuge, trio allemand de Heavy/Speed Metal formé en 2014.

En 2014… vraiment ? Si on se penche de plus près sur le line up, on voit qu’il est composé du batteur Chris Efthimiadis (Tri State Corner, ex-Atlain, ex-Rage de 1987 à 1999…), du guitariste Manni Schmidt (Grave Digger, Jack of Hearts, ex-Rage de 1987 à 1993…) et de Peter « Peavy » Wagner au chant et à la basse (Lingua Mortis Orchestra, Bassinvaders, ex-Avenger, Rage depuis toujours). Un point commun là dedans ? Rage, oui. Déjà, à la vue du logo, on aurait du se douter de quelque chose. Ensuite, ce line up est en effet le trio qui officiait dans Rage de 1987 à 1993 et qui a sorti les impeccables albums Perfect Man (1988), Secrets in a weird World (1989), Reflections of a Shadow (1990), Trapped! (1992), The missing Link (1993) mais aussi les EP Invisible Horizons (1989), Extended Power (1991), Beyond the Wall (1992), The missing Link (4 titres, 1993) et… Refuge (1994), ce dernier comportant quatre titres dont “Refuge” et trois reprises de The Police, The Troggs et The Mission (ça, un “Beyond the Pale” issu de l’indéboulonnable Children en version Rage a de quoi faire frétiller de plaisir bien des adorateurs des deux groupes).

C’est en 2014 que le trio se réunit pour un concert censé être secret sous le nom de Tres Hombres, mais le bouche à oreille a été tel que plus de 1200 fans ont attendu le concert. Par la suite, le trio a pris le nom de Refuge, nom donné d’après l’EP du même nom, le dernier enregistrement discographique du trio et a par la suite donné quelques concerts. Puis vient ce premier album, Solitary Men, après une signature chez Frontiers Records.

Musicalement, on se retrouve à écouter le Rage d’il y a 25-30 ans : à se demander si le temps ne s’est pas arrêté entre The missing Link et ce Solitary Men. Toujours ce grand sens de la mélodie, capable de nous proposer une musique variée allant du rapide au plus calme avec une aisance qui frôle l’insolence.

Onze titres dont deux reprises de Rage : “Waterfalls” que l’on peut entendre sur The Soundchaser Archives (2014) dans une version à classer entre la démo et le catastrophique, bien retravaillée pour le coup, ainsi qu’“Another Kind of Madness” provenant de The missing Link. On apprendra également que le titre « Hell freeze over » est une version retravaillée d’un titre inédit de Rage qui devait s’appeler « Like a Gun with twisted Barrel »… Bref, ce Solitary Men est un putain de bon album de Heavy/Speed Metal tel que Rage savait nous les distiller avant que Peter « Peavy » Wagner ne parte dans des délires classiques auxquels j’avoue n’avoir que très peu goûté…

Mixé par Dan Swanö, l’album ne souffre en outre d’aucune faiblesse et les plus nostalgiques du trio ne peuvent que se faire plaisir en écoutant Rage… pardon, Refuge, qui finalement n’a pas pris une ride.

Tracklist :

1. Summer’s Winter (4:28)
2. The Man in the Ivory Tower (4:57)
3. Bleeding from inside (4:49)
4. From the Ashes (4:45)
5. Living on the Edge of Time (4:50)
6. We owe a Life to Death (4:36)
7. Mind over Matter (4:14)
8. Let me go (4:49)
9. Hell freeze over (4:34)
10. Waterfalls (Reprise Rage) (7:50)
11. Another Kind of Madness (Reprise Rage) (5:49)

Site officiel
Page Facebook

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green