Communication de nos partenaires

Rakel Traxx – Bitches Palace

Le 26 mars 2012 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


Shanon Chant Nikki  Basse Zantolo Guitare Squall  Guitare Leste Batterie

Style:

Glam Metal

Date de sortie:

2011

Label:

Shotgun Generation

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar): 8,5/10

Il est loin, le bon temps des eighties, où la musique n’était pas prise de tête, mais plus synonyme de plaisir. Il faut quand même avouer que même sans l’avoir connue, les albums de cette époque n’avaient rien à voir avec ceux de nos jours. Est-ce par ce que les groupes jouaient à ce moment-là leur propre musique ? Pas forcément, nombreux sont ceux qui découvrent le Heavy par un pur hasard et prennent leur pied au maximum en écoutant ensuite les « classique ». Est-ce alors la production, beaucoup moins grosse, avec plus d’importance pour la musique en elle-même? Possible.

Les Marseillais de Rakel Traxx en surprendront plus d’un. Jeune combo ayant moins de dix années à son actif et qui promet pourtant que des bonnes choses. Les plus rechercheurs d’entre vous auront peut-être réussi à mettre la main sur Démo 2008, qui comme son nom l’indique est le premier « matériel » mis à disposition du publique. Rien que le nom, on se doute que la prise de tête est mise de côté. Mine de rien, cette publication a permis au groupe de se faire un petit nom en jouant aux côtés de Hardcore Superstar ou encore Blackrain.

Le premier album du groupe, Bitches Palace, est sortie l’année dernière. Quel retard pour cette chronique, a-t-elle un intérêt du coup? il est bien possible que oui, car si au moins une personne prends la même baffe en allant écouter Rakel Traxx que le rédacteur, elle aura fait au moins une personne heureuse.

Au regard du packaging on se doute bien qu’on est partie pour une bonne dose de plaisir et d’humour. Si vous hésitez encore, retourner le CD, et regardez le nom des pistes « Yeah », « Give me your Love », « Fuck you », « S.E.X »,… nous en disent déjà beaucoup, du simpliste, jouer pour le plaisir avec un grand retour trente ans en arrière, et une traversé des océans avec Mötley Crüe, et la scène glam officiant à cette époque.

L’écoute du skeud au début des beaux jours est rudement conseillée. Elle vous redonne une pêche d’enfer, on n’a plus qu’une envie, c’est de ce déguster un bon cocktail sur le rebord d’une plage lors d’une fiesta entre potes. Quelle énergie ! Quelle fraîcheur et vivacité pour ceux qui pensaient la belle époque perdue à jamais, subsistant uniquement dans les décombres de la mémoire ! Rien de mieux pour retourner aux joies du Headbang festif, de la franche rigolade, que ce Bitches Palace.

Les refrains sont d’une rare efficacité, et font mouche à chaque coup, « Give Me Your Love » et « Every Body Dreams » ne sont que les plus beaux exemples. Et encore si les autres n’ont pas été cités c’est afin de ne pas répéter en intégralité le tracklisting. Un groove qui donne vraiment l’envie de se remuer, les batterie et basse de « Bang Bang » ont de quoi faire chavirer le plus stable des navires. Le chant clair de Shanon fait aussi beaucoup, accrocheur et donnant quelles que pointes de hargnes et de rages à la fin de certains titres, histoire de bien réveiller celui qui aurait bu trop de tequila et serait perdu dans son monde. Et les guitares, parlons-en. Elles ne sont pas là pour vous décrocher le record de notes jouées à la seconde, mais pour la mélodie, rien de plus.

Treize titres, c’est bien trop court, on se voit déjà finir la soirée avec un seul et même album, ce Bitches Palace. Rien que de la bonne humeur, fini la réflexion place à la fraîcheur et à la liberté d’antan avec un opus qui aurait pu sortir depuis bien longtemps et n’aurait pas dépareillé parmi ceux d’époque. Que c’est bon ! Les groupes comme Rakel Traxx font beaucoup de bien à la scène métallique, peut-être même sans le savoir. Mais le plaisir en jouant est sûrement inférieur à celui ressenti par la personne qui écoute. Et se dire qu’il est encore possible de prendre un pied monumental avec des jeunes formations fait un bien fou.

A l’heure ou les groupes s’axent plus vers la technicité ou alors la noirceur, Rakel Traxx remet tout le monde en place en montrant à tous d’où ils viennent.

Imaginez la pêche et la motivation que vous avez chez vous, à votre avis elle décuple de combien en fest ou concert?

Myspace:http://www.myspace.com/rakeltraxx

Facebook:https://www.facebook.com/pages/RAKEL-TRAXX-Official/146712802052039

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Rakel Traxx – Bitches Palace”

  1. 1

    Le seul et unique groupe de Glam digne de ce nom, sur scène : Sexy sans vulgarité, du genre qui donne envie d’en savoir plus 😛 c’est rare pour du Glam, vivement le prochain album, chez moi celui-là il tourne en boucle 😉

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green