Communication de nos partenaires

Protector – Summon the Hordes

Le 26 avril 2019 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Martin Missy - Chant /
  • Mathias Johansson - Basse /
  • Carl-Gustav Karlsson -
  • Batterie / Michael Carlsson - Guitares
  • Guests : Ludvig Engellau, Shayan Jahanzadeh, Oliver Palmquist - Choeurs.

Style:

Thrash/Death Metal

Date de sortie:

26 avril 2019

Label:

High Roller Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Dans la série “il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis”, je crois que je viens de me découvrir une intelligence que j’ignorais… Lors de la chronique de l’album de Zombie Lake (The Dawn of Horror en 2017, chroniqué ici : http://www.soilchronicles.fr/chroniques … -of-horror), j’affirmais que Protector m’avait toujours un peu ennuyé au fur et à mesure des écoutes des albums, de par son riffing et que le chant de Martin Missy me donnait une sensation que la musique avait quelque chose de poussif.

Mais voilà, quand un groupe sort un nouvel album, on a tendance à se re-pencher sur les albums qui ont précédé afin de se faire une idée et les réécoutes – pour ne pas parler de redécouvertes – des albums comme Golem(1988), Urm the Mad (1989), A Shedding of Skin (1991) et The Heritage (1993) m’ont fait changer mon opinion, remarquant que nos gouts d’un jour (enfin, pour le coup, on parlera plutôt d’une décennie) ne sont pas forcément ceux du lendemain…

Bref, il est des mea culpa qui s’imposent : celui là est légitime ! Du coup, à la réécoute des Reanimated Homunculus (2013, soit dix ans après le split du groupe et deux ans après sa reformation avec un nouveau line up toujours actuel) et Cursed and coronated (2016), c’est une vraie séance de rattrapage que je me suis offerte ! Alors, qu’on soit bien clair, je ne vais pas affirmer que je suis passé à côté d’albums ultimes que tout thrasher qui se respecte se doit de vénérer, mais il faut bien admette que ces albums se démarquent de ce que le Thrash/Death Metal propose un peu trop souvent en matière de fadeur ! Et ce nouvel album Summon the Hordes du Protector 2019 est une bonne cuvée à se délecter sans modération.

Mieux, chaque composition s’avère plus fluide que ce que fait habituellement le quartet germano-suédois, toujours emmené par le chanteur originel et son line up stable depuis 2011, avec lequel il jouait depuis 2006 dans le cover-band Martin Missy and the Protectors pour finalement reprendre le flambeau Protector !

En dix titres pour trente-huit minutes, l’album nous offre son lot de compositions d’un Thrash Metal impitoyable, toujours très saccadé, au chant caractéristique de Martin Missy, avec ses implacables accélérations et cette alternance de mid tempo et de passages (très) rapides.
D’aucun reprocheront une trop grande homogénéité à l’album mais force est de constater qu’ils ont, pour le coup, privilégié tant l’efficacité que la fluidité pour nous coller pleine face un pur brûlot de ceux sur lesquels on aime headbanguer depuis plus de trente-cinq ans

Et là, pour le coup, je n’ai même pas envie de sortir un titre par rapport à un autre : trente-huit minutes d’éclate Death/Thrash non stop, et puis c’est tout !

Tracklist :

1. Stillwell Avenue (4:00)
2. Steel Caravan (3:01)
3. Realm of Crime (4:36)
4. The celtic Hammer (4:20)
5. Two Ton Behemoth (4:11)
6. Summon the Hordes (3:19)
7. Three Legions (5:02)
8. Meaningless Eradication (4:30)
9. Unity, Anthems and Pandemonium (3:37)
10. Glove of Love (1:49)

Facebook
Facebook
Myspace

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green