Communication de nos partenaires

Prong – Songs from the black hole

Le 25 mars 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Jason Christopher : Basse
  • Arturo ‘Art’ Cruz : Batterie
  • Tommy Victor : Chant, Guitares

Style:

Thrash Metal

Date de sortie:

25 mars 2015

Label:

Steamhammer / SPV

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10


Ils ne chôment pas, eux !
Tommy Victor vient tout juste de sortir l’excellent « Ruining Lives » que Prong enchaîne avec un album cette fois-ci composé uniquement de reprises.
Plutôt sympa comme exercice pour un dixième album.
C’est donc avec un line up tout neuf que Prong revient, onze mois à peine après l’effort précédent, avec un nouveau bassiste en la personne de Jason Christopher (Sebastian Bach, ex-Onceover) et Arturo ‘Art’ Cruz (ex-Winds Of Plague, ex-Enthral) comme nouveau batteur tout frais.

Dix titres donc, dix reprises, toutes en fonction des racines et des inspirations du groupe.
Bien sur, le passé Punk et Hardcore de Prong est omniprésent, comme le prouvent les hommages à DischargeButthole Surfers,AdolescentsBlack FlagHüsker DüFugazi et Bad Brains pour autant de déflagrations sonores plus qu’efficaces.
Et les côtés industriels ne sont pas en reste, comme ce « Seeing red », reprise de Killing Joke, pour un vibrant hommage à leur ancien bassiste Paul Vincent Raven trop tôt disparu, en 2007, à 46 ans des suites d’une crise cardiaque et qui a fait partie des deux groupes.

Vient aussi cette reprise des Anglais de The Sisters Of Mercy (« Vision Thing »), plus surprenante à l’instar de celle de Neil Young (« Cortez The Killer »).
Le son gothique des Sisters Of Mercy entre les mains de Prong ? Pourquoi pas… D’autant que les New-Yorkais arrivent à se réapproprier le morceau avec une facilité déconcertante. Et l’univers des Anglais n’a pas grand-chose à voir avec le Thrash ou l’Indus, il revient régulièrement repris par des groupes de Metal (SUP ou Paradise Lost, notamment).
Quant au plus calme « Cortez The Killer », on découvre un Tommy Victor dans un nouveau registre au chant, tout en émotion, pour un rendu d’une réelle beauté, sans parler de sa prouesse guitaristique.

Et c’est là que cet album fait fort : Prong ne se contente pas de faire un vulgaire copier-coller mais réarrange ces titres à sa sauce. On reconnaît très bien les titres originaux mais on a la sensation que le groupe en est l’auteur original tellement il a su y mettre sa patte sans les dénaturer.
Entre tabassages en règle (« Doomsday », « The Bars », « Don’t Want To Know If You’re Lonely », « Banned In D.C. ») et moments plus intimistes (« Cortez The killer », « Seeing Red », voire « Vision Thing »), Prong réussit l’exercice de l’album de reprises haut la main, là où d’autres groupes avant eux s’y sont cassé les dents !

Belle pièce.

 

Tracklist:

1. Doomsday (reprise Discharge)
2. Vision Thing (reprise The Sisters of Mercy)
3. Goofy’s Concern (reprise Butthole Surfers)
4. Kids of the Black Hole (reprise Adolescents)
5. Bars (reprise Black Flag)
6. Seeing Red (reprise Killing Joke)
7. Don’t Want to Know If You Are Lonely (reprise Hüsker Dü)
8. Give Me the Cure (reprise Fugazi)
9. Banned in D.C. (reprise Bad Brains)
10. Cortez the Killer (reprise Neil Young)

 

Site officiel : http://www.prongmusic.com/
Myspace : http://www.myspace.com/prong
Facebook : http://www.facebook.com/prongmusic
Twitter : http://twitter.com/prongmusic
BandCamp : https://prong.bandcamp.com/
SPV : http://www.spv.de/

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green