Communication de nos partenaires

Poste 942 – Extended Play²

Le 29 décembre 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Seb (Guitare et serviette sur la tête)
  • Jay (Guitare 2)
  • Seb (Chant)
  • Nico (Batterie)
  • Ludo (Basse)

Style:

Stoner

Date de sortie:

Juin 2016

Label:

Note du Soilchroniqueur (Muchy) : 8/10

 
Tiens, une enveloppe dans la boîte aux lettres ?! J’ouvre la pochette et là, petite surprise, le dernier EP de Poste 942. Poste Nine Four Two, Poste Neuf-cent Quarante-deux… Comment dire ? je ne sais pas le prononcer, mais je sais que j’ai du son entre les mains.

Pour les avoir vus cet été lors du Var West Fest à Cabasse et au festival des Morts Subites en ouverture de Blazing War MachineFlayed et Sticky Boys, je m’empresse de rentrer et d’écouter.

On met la galette dans le mange disque, et les premières mélodies qui nous arrivent aux oreilles sont blues. Son groovy, Rock & Roll US à souhait… Juste une envie de prendre son bobber et de rouler des heures durant sur la route 66. Ça roule tout seul, tout droit : Seb au chant se chauffe tranquillement et nous propose, contexte oblige, des textes engagés.

On s’arrête sur le bord de la route, c’est l’heure de l’apéro. Une bière puis on allume le barbecue et on apprécie le coucher de soleil.

Le quintette distille un son lourd, juste bon pour faire griller des spare ribs au JD’s au coin du feu. Le deuxième morceau pose les bases de leur stoner. Le chant sort ses tripes pour donner à la soirée des airs de « on ne rentre pas tard ? » ou de « juste un verre ? » aux senteurs de Lynn Strait : on se méfie au début, et puis c’est mort, on plonge… L’impression d’écouter le chant de The Box du seul et unique album des ricains de Snot. Nerveux, bien construit, c’est le titre phare de ce 3 titres du groupe varois, à mon sens, car il démontre une partie de la technique du groupe. Des riffs incisifs à souhait, une écriture qui sait où emmener son auditoire, un chant saturé dans son élément. On en redemande.

La soirée se prolonge tranquillement sur un titre plus lourd. « Opium for the Masses » et sa basse omniprésente joue au chat et à la souris avec la gratte. On arrive en fin de soirée.

Toi aussi, mets une serviette sur ta tête, reprends un verre et viens te secouer sur un rock bien gras. On attendrait bien les round girl pour ce final.

Pour l’artwork de l’EP c’est Michael Lindner aux manettes et ça annonce que tu seras mangé à la sauce vénère. Oui, tu vas la prendre ta cartouche. Mais le mieux c’est en live : une autre expérience à vivre…


Tracklist:
01. 49.3 02:39
02. Devil’s Complaint 03:42
03. Opium for the Masses 02:50

Le clip live de 49.3 au fest des Morts Subites (maj nécessaire) :

Facebook : https://www.facebook.com/Poste.942/
Site : http://poste942.bandcamp.com/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green