Communication de nos partenaires

Porn – The Darkest of Human Desires (Act II)

Le 23 février 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Mr Strangler : Chant, programmations, synthés
  • The One - Synthés, guitares
  • The Priest - Basse
  • Zinzin Stiopa - Guitares

Style:

Gothic Rock/Industriel

Date de sortie:

22 Février 2019

Label:

Les disques Rubicon/Echozone/Soulfood Music

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9,5/10

Il y a quelques mois, le groupe se fendait d’un communiqué : « Ce nouvel album des français de Porn marque le début de la collaboration avec Tom Baker responsable des masterings d’albums mythiques comme Antichrist Superstar (Marylin Manson), The downward Spiral (Nine Inch Nails), Psalm 69 (Ministry) ou encore Hellbilly Deluxe (Rob Zombie).
En octobre 2017, Porn publiait son troisième album The Ogre inside – Act I, premier volet d’une trilogie basée sur l’énigmatique personnage Mr Strangler. Le 22 février 2019, Porn revient avec The Darkest of Human Desires – Act II, le second volet de cette trilogie.

The Ogre inside est un album sur les pulsions internes, sur les désirs les plus sombres et inavouables, sur le combat contre cet Ogre qui vous dévore de l’intérieur. Mais c’est un combat que personne ne peut gagner. L’Ogre fini toujours par vaincre. Il est la force destructrice qui nous ronge lorsque nos désirs et nos pulsions entrent en collision avec les normes, obligations et interdits de la société. A l’issue de The Ogre inside, la bête a gagné le combat, transformant le personnage centrale, jusque là anonyme, en Mr Strangler.

Ce second volet est celui du passage à l’acte. En acceptant de devenir lui-même , Mr Strangler laisse libre court à ses pulsions et, entourés de ses acolytes, s’adonnent aux meurtres les plus sanglants en invitant ouvertement tout ceux qui voudront l’écouter à passer à l’acte et rejoindre son culte de la mort.
Afin d’appuyer son propos , Mr Strangler, durant les dix morceaux de ce second volet, met à contribution, à travers des extraits d’entretiens, plusieurs tueurs en série : Richard Ramirez , Ed Kemper, Charles Manson, Gerard Schaefer, Jeffrey Dahmer. »

Une chose est sure, si The Ogre inside – Act I était excellent (voir chronique ici), celui là est fabuleux ! Porn nous emmène encore plus loin dans les ambiances sombres, désespérées et rien ne semble pousser l’auditeur à un quelconque optimisme.
La finalité est inéluctable, la mort est là, elle attend, et viendra nous chercher coute que coute, quelle qu’en soit la façon mais, de préférence, la plus sanglante, la plus déroutante, la plus douloureuse possible, et ce grâce à ses anges que sont ces tueurs en série qu’on entend régulièrement déclamer leurs atrocités lors des morceaux…

Musicalement, on joue sur plusieurs tableaux, avec pour dénominateur commun ce Rock gothique aux fortes sonorités industrielles. Tout est sombre, particulièrement glauque mais s’oriente toujours sur des lenteurs à haute teneur tant anxiogènes que sensuelles… les doomisants “Tonight, forever bound”, “Eternally in me”, “The Radiance of all that shines”…

Et les morceaux sont légions dans cet exercice : entre le plus rock gothique “Evil 6 evil”, le plus heavy “Here for Love” qui s’enchaîne sur un instrumental “Remorse for what?” à la lenteur vicieuse sur lequel … déclame ses horreurs, le monstrueux “Abstinent killer” proche de Tiamat époque “Deeper Kind of Slumber” et le majestueux final “The Last of a Million” sont autant de petites merveilles de mélancolies désespérées désespérément belles…
Et lorsque le tempo s’accélère pour faire place à des petites tueries foudroyantes (“Choose your last Words”, “My rotten Realm”), ce n’est que pour mieux nous achever de plaisir.

En cinquante minutes, Porn nous envoie dix titres sauvages à la beauté mélancolique qui frôle la beauté absolue et ce The Darkest of Human Desires – Act II est la deuxième partie d’une petite merveille de trilogie dont on salive d’avance pour la troisième partie . D’ores et déjà un must !

Porn to be wild !!!

Tracklist :

10. Choose your last Words (5’04)
11. Evil 6 evil (5’38)
12. Here for Love (6’29)
13. Tonight, forever bound (6’14)
14. Remorse for what? (3’09)
15. My rotten Realm (3’10)
16. Eternally in me (3’21)
17. The Radiance of all that shines (5’33)
18. Abstinent Killer (5’50)
19. The Last of a Million (6’13)

Playlist Bandcamp
Site officiel
Page Myspace
Page Facebook
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green