Communication de nos partenaires

Panzer – Send them all to Hell

Le 29 décembre 2014 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


  • Marcel "Schmier" Schirmer - Chant, Basse
  • Stefan Schwarzmann - Batterie
  • Herman Frank - Guitares

Style:

Heavy / Thrash metal

Date de sortie:

28 novembre 2014

Label:

Nuclear Blast Records

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Décidément, Norbert Mandel, propriétaire d’une des plus grandes salles de concerts de Suisse, le Z7 à Pratteln, lorsqu’il a de bonnes idées, il ne fait pas semblant. Conseiller à Stefan Schwartzmann, batteur d’Accept, de monter un groupe avec son compère guitariste Hernan Franck et le bassiste / chanteur de Destruction, Marcel « Schmier » Schirmer, c’est quand même couillu.

Et au final, qu’est-ce que ça donne ? La réponse se situe dès les premières notes de « Death knell » : de l’Accept bien thrash ou du Destruction bien heavy, bien sûr ! Ça déboîte d’entrée, un morceau à la « TV war » du « Russian roulette » de 1986 : Schmier garde toujours intact son timbre de voix inimitable, on apprécie même que les sempiternels et prévisibles cris suraigus qu’il envoie à tire-larigot dans Destruction sont limités au minimum, pour ne pas dire inexistants. On a droit d’emblée à un heavy métal bien véloce, sans toutefois tomber dans le thrash, sur lequel les musiciens se font plaisir : le break est excellent, heavy comme il faut avant une ré-accélération sur le thème du morceau avec un solo aux petits oignons. Le ton est donné : on sent que les trois gaillards ont décidé de se (nous) faire plaisir et ils y parviennent indubitablement.

Et l’un dans l’autre, tout l’album, c’est une monstrueuse baffe de la première à la dernière minute, de celle que chacun des musiciens est capable de nous envoyer avec leurs groupes respectifs. Ce n’est pas « Hail and kill » qui démentira cette observation : un bon heavy des familles, tout ce qu’il y a de plus classique mais foutrement bien amené par des musiciens dont le professionnalisme n’est plus à démontrer. Le refrain est typiquement Acceptien avec ses chœurs martiaux à l’allemande. Un titre qui pourrait bien être un classique du genre au refrain imparable, tout ce qu’il y a de plus basique mais diablement entraînant.

« Temple of doom » déboule et là, c’est la monstrueuse baffe. Speed aux confins du thrash, ce titre a tout de l’orgasme musical : écrit comme une claque rock ‘n’ roll overspeedée façon Motörhead pour un titre d’une réelle intensité nous offrant quatre minutes de bonheur auditif. Plus heavy au mid tempo ravageur et non moins excellent, « Panzer » se veut être à nouveau taillé pour la scène avec, à l’instar de « Hail and kill », son lot de chœurs guerriers sur le refrain et un riffing très speed sur une rythmique toujours mid lors des couplets. Encore un morceau excellent.

Retour au speed avec un « Freakshow » bien entraînant aussi old school que punkoïde et qui part dans tous les sens, notamment grâce aux solis (limite proche de Motörhead encore une fois) d’un guitariste qui se fait plaisir de façon plus qu’ostensible. Ça part dans tous les sens et ça dépote sévère pendant à nouveau presque cinq minutes. Un break proche du thrash proposant presque du Destruction assez typique mais qui retombe sur ses pieds après un nouveau solo excellent.

« Mr. Nobrain » se tente avec réussite une incursion dans le thrash : les riffs sont très rapides et saccadés, le refrain est encore une fois imparable. Un bon compromis entre beaucoup de choses entendues dans le métal mais savamment composé pour en faire à nouveau un éventuel classique du genre.

Changement de tempo avec un beaucoup plus heavy « Why ? » de six minutes, sorte de « Animal magnetism » d’une lourdeur oppressante avec les chants et chœurs inquiétants, atmosphère pesante renforcée par un clavier omniprésent donnant un côté inquiétant à l’ensemble, proche du doom. Un titre intelligemment placé pour donner encore plus de relief à un album bien réussi, l’accélération lors du break rappelant dans quel domaine se situe le trio avant de revenir à la lourdeur initiale. Un titre une nouvelle fois magnifié par un refrain excellent.

Après un titre lent, pourquoi ne pas nous recoller à nouveau une baffe bien thrash histoire de nous rappeler qui est le patron ? « Virtual collision » ne fait pas dans la dentelle et nous balance une déflagration à l’Allemande du genre de Destruction et de Kreator aux chœurs une nouvelle fois guerriers à la Accept : ça ne plaisante pas, ça envoie du très lourd avec un break au solo mélodique avant de nous recasser les reins avec de gros riffs tout en puissance. Ebou-riff-ant ! Et pan, « Roll the dice » apporte encore une fois du relief dans l’album : riffs heavy tout comme il faut, comme du bon vieux RunningWild du temps des deux premiers albums avec à nouveau un haut sens de la mélodie et du refrain qui fait mouche !  « Bleed for your sin » termine l’album en beauté : un brûlot bien speed aux soli qui partent une nouvelle fois de partout pour un rendu somme toute similaire au premier titre, légèrement plus speed dans le riffing mais tout aussi endiablé.

L’édition limitée propose un superbe digipack sur lequel une reprise de Gary Moore en bonus « Murder in the sky » est proposée, titre heavy de facture très classique qui n’apporte rien de plus sinon de voir le plaisir d’écouter cet album prolongé de quelques minutes avec une réappropriation du morceau impeccable sur lequel une nouvelle fois le trio s’en donne à cœur joie.

« Send them all to Hell » est un album de heavy / thrash on ne peut plus classique mais qui saura ravir à la fois tous les fans d’Accept et de Destruction. Album fédérateur s’il en est, il mettra tous les adorateurs de musique 100 % métal old school d’accord.

Une vraie baffe, merci Messieurs !

Tracklist :

1. Death Knell (4’58)
2. Hail and Kill (3’55)
3. Temple of Doom (4’01)
4. Panzer (5’07)
5. Freakshow (4’50)
6. Mr. Nobrain (4’45)
7. Why ? (6’10)
8. Virtual Collision (4’43)
9. Roll the Dice (5’47)
10. Bleed for Your Sins (5’21)
11. Murder in the sky (bonus) (4’33)

Facebook : https://www.facebook.com/TheGermanPanzer

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green