Communication de nos partenaires

Orchid – Sign of the witch

Le 25 août 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Keith Nickel : Basse
  • Carter Kennedy : Batterie
  • Mark Thomas Baker : Guitares, Claviers
  • Theo Mindell : Chant, Percussions

Style:

Doom/Stoner

Date de sortie:

17 juillet 2015

Label:

Nuclear Blast

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

« Orchid », c’est certes le titre d’un album d’Opeth, mais pour le coup, c’est surtout celui d’un morceau de Black Sabbath, court instrumental sur l’album « Master of reality » (1971).

Dix ans de carrière pour ce groupe Californien au line-up qui n’aura jamais changé : dix années pendant lesquelles ils nous auront sorti deux excellents albums (« Capricorn » en 2011 et « The mouths of madness » en 2013), quatre EP et une compilation.
Ce quatre titres est donc le cinquième EP du groupe.
Doom, stoner, difficile de définir exactement où se situe la frontière des genres proposés par la musique du quatuor, toujours est-il que l’héritage de Black Sabbath est bel et bien là ! Les sonorités seventies sont légion et la qualité des quatre titres offerts donne à la fois un aperçu de l’univers d’Orchid et une certaine impatience quant à l’éventualité d’un prochain album.

Un univers à la croisée du doom (bien sûr) et du stoner, à l’instar de leurs copains de labels The Vintage Caravan, Blues Pills ou autre Scorpion Child, qui font des sonorités psychédéliques des seventies leur fonds de commerce pas dégueulasse pour deux sous.
Difficile de trouver quelque chose à redire sur cet EP sinon que quatre titres, ce n’est vraiment pas suffisant pour s’en retrouver rassasiés !

Les trois premiers titres, relativement heavy, restent de facture assez classique pour le genre là où le plus planant « Strange winds », avec son ambiance à la The Doors version « The end » se pose comme une petite merveille de doom psychédélique.
Que ce soit le classique « Helicopters » qui ramène le groupe à son époque « Capricorn », le retour aux racines « John the tiger » qui nous ramène directement en 1970 avec son ambiance typiquement Sabbathienne ou l’énervé « Sign of the witch » avec son côté plus Zeppelinien, on se retrouve propulsé près de 45 années en arrière, du temps où les Iommi et des Page enflammaient tout dès les premiers notes de leurs soli endiablés sans que l’ensemble ne sente le réchauffé !

Alors oui, on ressent une certaine frustration à la fin des dix-huit petites minutes de cet EP : on a envie de faire durer le plaisir plus longtemps !

En attendant, on n’a juste à se le passer et se le repasser en boucle ! Et attendre la suite…

Tracklist :
1. Helicopters
2. John the Tiger
3. Sign of the Witch
4. Strange Winds

Site officiel : http://www.orchidsf.com/
Myspace : http://myspace.com/orchidsf
Facebook : http://www.facebook.com/orchidsf

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green