Communication de nos partenaires

Oratrism – Fact(s)

Le 10 décembre 2011 posté par Son

Line-up sur cet Album


  • Axel Moreno : Guitares, loops & chœurs
  • Galdric Marcotte : Basse & chant
  • Vincent Renaudin : Batterie & samples

Style:

Post rock/progressif

Date de sortie:

2011

Label:

Autoproduction

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Quelle est la définition d’un coup de cœur ?

Si aller à un concert de façon improvisée, sans appareil photo ni motivation aucune concernant un éventuel article dans un webzine et repartir, après le show, avec le CD du groupe et se le passer en boucle au point de vouloir en faire une chronique spontanée, sans demande préalable de l’artiste, ne l’est pas, ça y ressemble grandement. Un beau soir d’été, un ami me propose de sortir à l’Ampérage de Grenoble, salle proposant régulièrement des concerts de toutes sortes, afin de voir un groupe duquel il pense le plus grand bien. N’ayant jamais entendu parler de ce trio, même de nom, la curiosité fut forte.

Et là, Oratrism m’a mis LA claque : au programme, des ambiances sombres, un univers torturé, des changements de rythmes aux atmosphères étranges, des envolées épileptiques, une combinaison entre Kill The Thrill, Neurosis et des sonorités empruntées tant au Krautrock qu’au rock progressif, tant au métal qu’au post rock, avec ce petit soupçon de jazz impalpable mais réellement présent.

Oratrism, trio de Grenoble fondé en 2008, sort en 2009 une première demo avant de partir, en 2010, en tournée pour douze dates en Suisse et en France. En 2011 sort cet EP, qui sera sans surprise pour celui qui a assisté à un de leurs concerts tant on retrouve d’entrée cette même ambiance. Pour les autres, cet EP est fortement conseillé.

L’éponyme « Fact(s) » débute par une intro à l’ambiance industrielle et pluvieuse avant que la basse et la gratte nous assène d’entrée des uppercuts efficaces : le rythme se veut lent, oppressant, et nous fait entrer directement dans cet univers décrit plus haut. Ce titre, à l’instar des autres, explore plusieurs univers avant de toujours retomber sur ses pattes.  Les sept minutes de « Day of no return » reste dans cette complexité, avec ce chant vocodé totalement déshumanisé : alternance de passages heavy avec des sonorités plus jazzy. Tout est propre, très bien produit, du grand art… « Perimental experience » avec ses vocaux parlés au téléphone, nous plonge encore dans cette ambiance torturée, oppressante, à la croisée d’un port rock industriel et à nouveau avec ses longues plages instrumentales entrecoupées de ces vocaux torturés. Un morceau comme « Escape » vaut à lui tout seul l’envie de s’immerger dans cet univers complètement barge, un autre comme « Time machine » et ses quelques plans dignes d’un Rush des grands soirs achève l’auditeur qui n’aura pas d’autre alternative d’appuyer sur le bouton play une nouvelle fois…

Bref, un EP cinq titres pour une grosse demi heure de musique qui passe comme une lettre à la poste, et se révèle passionnant de bout en bout.

Énorme surprise, énorme claque : vivement la suite. Un coup de cœur, oui, vraiment !

Site officiel : http://oratrism.com/
Facebook : http://www.facebook.com/pages/Oratrism/29794629888?
Myspace : http://www.myspace.com/oratrism
Youtube : http://youtube.com/absalom888

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Oratrism – Fact(s)”

  1. 1
    Premiere chronique sur soil chronicles |

    […] http://www.soilchronicles.fr/chroniques/oratrism-facts Partager :e-mailFacebook Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. ← Concert au Drak’Art / nouvelles vidéos! […]

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green