Communication de nos partenaires

Noydem – A Time will come

Le 17 juillet 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Julien Prouvèze : Chant, Guitares, Claviers
  • Gia Vcgr : Guitares, Chœurs
  • Jules Brosset : Basse
  • Joffrey Hebert : Batterie

Style:

Pop Rock

Date de sortie:

7 Décembre 2017

Label:

Adrianstork

Note du SoilChroniqueur (Quantum) : 8/10

Qui a dit que le Pop Rock n’avait pas de beaux jours devant lui ? Sorti des sentiers battus surveillés par les groupes mainstream comme Muse ou Coldplay, on trouve des petites pépites bien cachées dans les buissons pour ne pas s’exposer trop vite aux yeux des gardiens du genre et finir aux oubliettes. Difficile en effet de trouver un groupe de pop rock émergeant qui ait suffisamment de rayonnement pour se mettre en exergue. C’est la chance d’être chroniqueur car nous avons le privilège de découvrir ces petits groupes là, qui demandent un petit coup de pouce (ou pas c’est selon) pour exister. Ainsi, fort de ce constat, il m’est impossible de savoir exactement où je dois situer le groupe Noydem qui nous ont confié leur EP nommé A Time will come.

En effet, il s’agit tout de même (excusez du peu) de leur troisième CD depuis 2011 ! On ne peut pas dire que le quatuor parisien soit né de la dernière pluie donc, il y a déjà un bagage derrière eux, certes pas immense, mais bagage quand même. Et pourtant, on ne peut pas dire qu’il y ait eu beaucoup de dates dans leur existence. Alors, où situer Noydem dans l’échiquier musical où, d’un côté, il y a les pions des groupes importants et, de l’autre, ceux des plus taiseux ? Nous allons tenter d’y répondre. Si vous voulez vous y coller, « vous avez quatre heures » !

Quand on se penche sur leurs influences, on peut lire Red hot Chili Peppers, Muse, Oasis, mais aussi Nirvana, Rage against the Machine et Audioslave ! Étonnant assemblage en soi, tant certains me semblent totalement incompatibles entre eux… Mais bon, pourquoi pas après tout, cela annonce peut-être quelque chose de novateur. En tout cas, celui ou celle qui arrive à proposer un savant mélange de Nirvana et de Muse par exemple aura tout mon respect éternel et peut-être même que je l’appellerais « Maitre ».

L’artwork, comme vous pouvez le voir plus haut, est plutôt sympa. J’aime bien le jeu de couleurs entre le violet en bas pour ce qui ressemble à un champ en bordure de route, et le ciel en beige. L’idée de prendre un arbre penché depuis des lustres par les vents forts donne une impression de mouvement figé par la photo que je trouve bien fait. La « quatrième de couverture », si je puis dire, est similaire avec le logo du groupe et le nom des morceaux. S’il ne s’agit que d’un CD de promotion que j’ai sous les yeux (ce qui n’est pas précisé) ; j’ose me dire que le format cristal doit être joli comme tout. En tout cas, on pourrait voir un lien entre le temps qui est figé par la photo et le nom de l’EP « A Time will come« , la notion de temps.

Cinq morceaux à se mettre sous la dent et le lobule de l’auricule (Kézako ??? Le lobe de l’oreille…) et déjà, on peut se dire que le premier morceau est très entrainant ! Il sonne résolument pop rock donc je ne vois pas vraiment en quoi toutes ces influences sont utiles à être mentionnées. Même constat sur les quatre autres où il y a clairement des influences de Muse, notamment l’album Resistance, que l’on retrouve sur certaines parties batterie par exemple. Globalement, l’ensemble est très bon : les morceaux sont dynamiques, on s’imagine sans peine les musiciens de Noydem en grand mouvement sur scène pour ajouter du pep déjà suffisant à leur musique. Très plaisant à écouter surtout « Welcome home » et « Your Otherself » qui sont résolument mes coups de cœur de la journée.

J’ai cependant un peu de mal à cerner le concept qui a amené ce CD. Les intentions ne sont pas hyper claires ; cela veut probablement dire que l’on a affaire à un opus sans réel à propos. Ou alors le sujet est plus banal que je ne voudrais l’admettre, moi qui suis toujours en train de chercher des raisons philosophiques ou épistémologiques à tout, même à rien. Bref…

Les morceaux sont bien orchestrés, le rendu final est très bon et sans fausse note, rien à redire sur le tout ! Du bon boulot. Le batteur est très bon : je ne sais pas ce qu’il a en plus mais il me plait bien. Je crois que cela est dû au fait que les guitares et basse sont toujours un peu en retrait des autres dans ces styles-là, sauf si elles sont plus mélodiques. En fin de compte, les guitares sont là plus pour appuyer la mélodie du ou des chants donc rien d’extraordinaire à dire sur les parties guitares, sauf de la normalité bien faite. J’aime bien les chœurs qui accompagnent le chant principal. Probablement plus que le chant lead lui-même, allez savoir ! En tout cas il y a un bon rendu qui serait pauvre si l’on enlevait les chœurs. Mais cela, je dirais que c’est propre au style plus qu’aux musiciens. Rare sont les frontmen assez charismatiques pour s’élever encore plus au-dessus que les morceaux finis donc rien de choquant pour moi. On pense à Brian Molko par exemple qui, lui, n’a besoin d’aucun chœur pour le mettre sur un piédestal plus haut que les autres.

Ce fut assez court mais, parfois, il n’y a pas besoin d’étaler des cuillères à soupe de texte pour donner un bon aperçu du talent d’un groupe. Ainsi nous pouvons conclure que Noydem est un groupe qui pourrait se situer plus haut sur la scène assez fermée du pop rock tant les musiciens ont du talent et le démontrent avec ce dernier CD qui promet, je le crois, de meilleurs horizons encore. Très bon CD à découvrir et à amener vers de plus hauts points de vue alors bougez-vous !

Tracklist :

1. Welcome home
2. Bring me down
3. Stay
4. Your Otherself
5. A Place to live

Site officiel
Page Myspace
Page Facebook
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green