Communication de nos partenaires

MOTW – Altered Beast

Le 27 février 2013 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Chanteur : Mr K
  • Guitariste : DGJX
  • Claviériste : AMVision
  • Bassiste : Jet

Style:

Heavy Melodique

Date de sortie:

Janvier 2013

Label:

Autoproduction

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar):7/10

La mélodie adoucit les mœurs..

Le rire permet de rendre heureux, mais le rire est un art. Il ne suffit pas de quelques blagues pour être un comédien : cela s’apprend, il y a des normes, des bases.
Tout comme la musique.
Le rire permet aussi de guérir, de mieux se sentir mentalement, un rire de gorge permet de s’éclaircir la voix, une crise de fou rire vous apaisera des maux de ventre, pour ceux qui souhaitent arrêter la nicotine, le meilleur moyen est la thérapie par le rire. Mais attention, le rire peut aussi faire mal, mal utilisé il peut se retourner contre vous. Il ne faut pas le sous estimer, et savoir juger la dose d’humour à mettre dans chaque phrases.

En fait le rire c’est comme la musique finalement, elle nous fait sourire, nous fait bouger. Peut aussi faire mal (collez vous aux enceintes sur un festival vous comprendrez). C’est un art à part entière.

MOTW est une jeune formation qui nous avait surpris l’année dernière avec un double opus « The Evil Twin », un Ying Yang musical séparé en deux parties « White Death » et « Black Life ». Le Heavy Metal mélodique était mis à l’honneur. Ce qui bien sur ne change pas avec son nouvel opus sorti en Février ‘Altered Beast’. Un opus qui se veut pourtant bien différent de son prédécesseur.

La première différence est au niveau de la pochette, celle ci tranche déjà avec l’œil de dragon visible sur « The Evil Twin », on se rapproche un peu plus de celles que l’on retrouvait dans les eighties, avec des dessins qui ne sont pas d’un réalisme parfait histoire de donner une petite touche un peu rebelle et aussi plus Punk, que l’on retrouve aussi représentée avec le ‘A’ sur le titre de l’opus. Autre évolution sur ce « Altered Beast », la production de l’opus est quand même beaucoup plus poussée, le groupe c’est professionnalisé et a fait un grand pas en avant, on retrouve de nombreux petits effets dissimulés au hasard des titres, mais qui restent parfaitement clair et audible, un son propre.

Musicalement on retrouvera les différentes facettes de la formation qui aime varier les plaisirs. Les amateurs de solo de guitare trouveront leur bonheur avec « The Vampire’s Kiss », ce titre se finit par une superbe partie de six cordes soulignée par quelques coeurs enfantins. Puis si vous préférez entendre des guitares plus saturées, arrêtez-vous sur « Brain Brainiac » qui se veut plus lourd. Mais les titres les plus Heavy seront « The Way It Should Be », avec son tempo crescendo et son rythme plus marqué et ses guitares plus directes et incisives, suivit de « Phoenix » qui mise lui sur la lourdeur avec une basse vrombissante rappelant la charge de la cavalerie lourde. Cette suite de deux titres nous présente ces deux armes différentes, la vitesse et la précision de l’épée, ou la puissance dévastatrice d’une lance.

Nous vous inquiétez pas, que serait un album de MOTW sans sa polyvalence ?
Il y a bien évidement des titres plus doux et mélodiques. Prenez un « Without You » au chant plaintif et émotionnel ou encore un « The End Of The Night » au tempo plus lent et plus mélodique, les claviers ayant une importance majeure. Un second chant féminin lyrique vient même par moment souligner les couplets, un peu de douceur dans ce monde de brutes ne fait pas de mal non plus…

On se rend aussi compte de l’évolution de MOTW avec le titre « Altered Beast », un morceau très Heavy et direct au riff accrocheur, avec un travail formidable effectué sur le chant. Les possibilités sont bien plus variées, avec des montés dans les aigus, et des enchaînement de lignes assez osées, des notes tenues bien plus longtemps. Pour un résultat moderne et très rentre dedans un titre taillé pour la scène, peu être plus simple au niveau des instruments (bien qu’ils se lâchent d’avantage sur les breaks du coup), mais qui tranche avec le reste de l’opus, nous intriguant l’oreille, captant ainsi l’attention.

Ce deuxième opus est une réussite, plus poussé que son prédécesseur, les recherches sont allées plus loin. Pour un résultat aussi varié, un disque encore une fois aux nombreuses facettes, mais très cohérent, une suite logique, complexe certes mais logique. Ce ‘Altered Beast’ est le témoin de l’évolution de MOTW, très prometteuse, et qui, s’il continue sur la même lancée, n’a pas fini de faire des heureux.

Les mélodies, c’est comme l’humour, il faut varier les registres des blagues pour un résultat bien plus efficace.

 

  • 01 – Becoming Mad
  • 02 – Brian Brainiac
  • 03 – Running Away
  • 04 – The Way It Should Be
  • 05 – Phoenix
  • 06 – Without You
  • 07 – Altered Beast
  • 08 – The Vampire’s Kiss
  • 09 – The End Of The Night
  • 10 – Knight Of the Desert
Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green