Communication de nos partenaires

Motörhead – Aftershock (2013)

Le 9 octobre 2013 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Lemmy Kilmister - Basse, Chant / Phil Campbell - Guitares / Mikkey Dee - Batterie.

Style:

“We are Motörhead and we play rock ‘n’ roll”, qu’il se tue à vous expliquer !!

Date de sortie:

21 octobre 2013

Label:

UDR Music

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

 

De mémoire, on n’avait jamais attendu aussi longtemps entre deux albums de Motörhead à part peut être entre « Rock ‘n’ roll » (1987) et « 1916 » (1991) avec les petits soucis de line up du groupe, encore quatuor à l’époque, la formule du trio commençant sous cette forme sur l’album « Overnight sensation » en 1996, moment à partir duquel le groupe évoluera sous cette formule désormais légendaire tant scéniquement que discographiquement, même s’il n’y  rien à jeter jusque là. Dès lors, toutes les années paires, Lemmy and co nous assène un nouveau coup de massue avec son rock ‘n’ roll overspeedé.
Bon, on ne va pas faire la fine bouche avec cette petite année de retard : entre les tournées et les soucis de santé du père Ian Fraser, qui continue malgré tout à tenir la baraque aussi bien que sa Rickenbacker à presque 68 ans, on est légitimement en droit de comprendre qu’il a le droit de souffler un peu.

Là, avec cet « Aftershock » et sa sublime pochette, le trio signe le 22e album du nom avec 47 minutes de Motörhead pur jus répartis sur 14 titres, et on peut dire qu’on est gâtés.
Bien entendu, les gaillards y vont de leurs titres bourrés d’amphétamines, speed tout comme il faut, histoire de prouver que Motörhead fait du Motörhead mieux que personne (« Heartbreaker », « Coup de grace », « End of time », « Going to Mexico », « Queen of the damned », « Paralysed ») mais se permet d’offrir son album le plus varié depuis… longtemps : pour un peu, on oserait parler de « 1916 » (1991) ou du cultissime mais trop décrié « Another perfect day » (1983). En effet, comparé à « Motörizer » ou « The Wörld is yours », on a droit à des incursions dans le blues qu’on rapprocherait plus des Texans de ZZTop avec « Lost woman blues » et sa basse vrombissante et des soli fabuleux de la part de Campbell, ou la ballade « Dust and glass » dont l’intro rappellera immanquablement celle du titre « Another perfect day » avec un Lemmy chantant de façon plus romantique que jamais, ou le plus proche d’AC/DC « Keep your powder dry », le tout judicieusement disposés un peu partout pour en faire un album sans répétition et prenant de bout en bout, histoire de faire la nique à tout ceux qui pensent que tous les albums de Motörhead se ressemblent.

Encore une fois, le trio prouve qu’il est un créateur de classiques en puissance – avec des titres tous autour de trois minutes – comme un « End of time » qui ravagera tout en concert, un « Do you believe » facile à rechanter après une seule écoute, « Death machine » proche de « Mean machine » (sur « Orgasmatron » en 1986), « Going to Mexico » (22 ans après le Brésil) et son solo impeccable, le plus heavy « Silence when you speak to me », « Crying shame » nous ramenant lui aussi à l’album « Another perfect day », le plus calme « Knife » tout en colère maîtrisée ou le final « Paralysed » avec sa conclusion aussi brève qu’un coup de frein debout sur la pédale.
« Aftershock » est un album montrant que le trio en a encore sous la semelle et que ce n’est pas la flopée de groupes de jeunes loups aux dents longues qui en montreront à Lemmy and co.
Non mais sans blagues !

En attendant, on se languit d’avoir des nouvelles rassurantes sur l’état de santé de Lemmy et qu’il nous fasse un putain de show lors de son passage à Bercy en novembre prochain.

They are Motörhead and they’re gonna kick your ass !

 

Tracklist :

1. Heartbreaker (3:04)
2. Coup de Grace (3:45)
3. Lost Woman Blues (4:09)
4. End of Time (3:17)
5. Do You Believe (2:58)
6. Death Machine (2:37)
7. Dust and Glass (2:50)
8. Going to Mexico (2:51)
9. Silence When You Speak to Me (4:30)
10. Crying Shame (4:28)
11. Queen of the Damned (2:40)
12. Knife (2:57)
13. Keep Your Powder Dry (3:54)
14. Paralyzed (2:50)

Site officiel : http://www.imotorhead.com/
Myspace : http://www.myspace.com/motorhead
Facebook : https://www.facebook.com/OfficialMotorhead
Twitter : http://twitter.com/myMotorhead

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Motörhead – Aftershock (2013)”

  1. Avatarerikillmister
    Posté: 10th Oct 2013 vers 17 h 56 min
    1

    Enfoiré, c’est la chro que j’aurais voulu faire 😀

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green