Communication de nos partenaires

Morbid Angel – Kingdoms disdained

Le 16 janvier 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Scott Fuller : batterie
  • Vadim : guitare
  • Trey Azagthoth : guitare
  • Steve Tucker : basse, chant

Style:

Death Métal

Date de sortie:

1er Décembre 2017

Label:

Silver Lining Music

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10

Concernant Morbid Angel, je suis loin d’être un puriste. D’une, parce que je préfère les albums de l’ère Tucker à ceux où Vincent officie (même si j’aime énormément Illud Divinum Insanus), de deux, parce que j’ai trouvé qu’Heretic (2003) était un très bon disque alors que tous les articles que je lisais à l’époque le descendaient en flammes. Ce n’est donc pas moi qui viendrai chialer à propos du line up actuel, ayant pour seul et éternel regret les absences de Pete Sandoval (batterie) et Erik Rutan (guitare).

Si je compte bien, avec Kingdoms disdained, cela fait donc dix L.P. au compteur, les neuf précédents ayant de près ou de loin marqué leur époque. Hélas, j’ai le sentiment qu’il n’en sera pas de même pour ces onze nouvelles compositions. En effet, je reconnais que David Vincent apportait une dimension supplémentaire au Death Métal de l’Ange Morbide alors que le quatuor en action ici ne jure clairement que par l’orthodoxie la plus stricte. Comme ce sont tous des musiciens exceptionnels (Scott Fuller envoie la purée et Vadim a parfaitement intégré le riffing si spécifique de la formation), ils régurgitent des compositions qui sont toujours au-dessus du lot mais, pour du Morbid Angel, je trouve le tout un peu trop classique, trop convenu, avec des passages pas toujours très inspirés (« For no Master ») et peu de surprises. À aucun moment je ne me suis dit « putain, ça déboîte », même au cours des instants les plus speed (et ils sont nombreux, le groupe renouant avec les excès de vitesse) : moins de solos alors que c’était l’un des points forts, plus de rythmiques épaisses au détriment des riffs déliés dont ils avaient le secret, quelques titres qui lorgnent de trop sur Gateways to Annihilation (par exemple, « Garden of Disdain » ou « Paradigms warped » sonnent comme « He who sleeps »), tous ces éléments font que je peux difficilement considérer Kingdoms disdained comme un grand cru et ce en dépit du fait que j’écoute ce qu’il se fait sans doute de mieux en matière de Death Métal.

Pas déçu, pas convaincu non plus, j’espère plus de la suite.

Tracklist :

01 : Piles of little Arms
02 : D.E.A.D.
03 : Garden of Disdain
04 : The righteous Voice
05 : Architect and Iconoclast
06 : Paradigms warped
07 : The Pillars crumbling
08 : For no Master
09 : Declaring new Law (Secret Hell)
10 : From the Hand of Kings
11 : The Fall of Idols

Site officiel : http://www.morbidangel.com
Facebook : https://www.facebook.com/officialmorbidangelpage
Twitter : https://twitter.com/morbidangelband?lang=fr
Bandcamp : https://morbid-angel.bandcamp.com/merch

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green