Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


  • Bob Pantella : Batterie
  • Phil Cavaino : Guitares
  • Chris Kosnick : Basse
  • Garrett Sweeny : Guitares
  • Dave Wyndorf : Chant, Guitares

Style:

Stoner

Date de sortie:

14 novembre 2014

Label:

Napalm Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9,99/10

Il y a un an presque jour pour jour, je clamais officiellement mon amour absolu pour ce groupe qui m’a transcendé quasiment à chacune de ses sorties d’albums, en particulier avec « Tap », « Superjudge », « Dopes to infinity » ou plus récemment « 4-way diablo » et surtout, surtout, avec le quasi parfait « Last patrol » pour lequel j’ai manqué de superlatif lors de sa sortie pour le décrire. L’univers stoner/psyché de la bande à Wyndorf, qui m’a totalement transcendé lors de sa trop courte prestation au dernier Hellfest, n’est ni plus ni moins que fascinant ! Si « Last patrol » était un album aussi halluciné qu’hallucinant, que dire de celui-là ?

Pour ce « Milking the stars : a re-imagining of last patrol », Monster Magnet revisite ce dernier album avec des sonorités encore plus ancrées dans les seventies, comme pour se rapprocher encore plus des années post-Woodstock, là où des Stooges, Grand Funk Railroad, Velvet Underground, The Doors ou autres MC5 s’inventaient une nouvelle facette du rock made in flower power.

Psychédélique à mort de par l’omniprésence d’un orgue Hammond, de claviers aux ambiances spatiales, de basse vrombissante et de chants avec une petite chambre d’échos, le tout sur des riffs répétitifs et hypnotiques, Monster Magnet va finir par nous faire relooké à grand renfort de chemises à fleurs et de pantalons à patte d’éph’, de lunettes rondes et de médaillons peace and love. En dix titres, on revisite l’univers rock soixante-huitard avec une précision impeccable, jusque dans une production très old school ! Un pur régal !

La relecture des titres de « Last patrol » version psychédélique montre à quel point le stoner, en gardant malgré tout quelques allures Sabbathiennes, garde des interactions avec cette époque ! Et les morceaux de bravoure ne manquent pas : « Let the circus burn », l’incroyable « End of time », « Milking the stars » ou autre « Hellelujah » sont autant de plaisirs auditifs nous poussant dans le pire des cas à l’extase, au mieux à l’orgasme ! La lancinance des morceaux, les répétitions des riffs à l’infini, la voix embrumée de Wyndorf avec sa légère chambre d’écho, cette basse entêtante et omniprésente, ces titres s’étalant sur six, sept voire dix minutes, et surtout ces sonorités spatiales telles un Hawkwind sous amphétamines, rajoutés à ce clavier aux sonorités seventies enrichissent encore plus un album déjà aux portes de la perfection. Là où des groupes se contentent de remixer bêtement leurs titres, Monster Magnet les réinvente, les recompose, les magnifie, et les perfectionne…

Et en bonus, deux titres live : je me posais la question de ce que pouvait donner « Last patrol » en live, la réponse est cataclysmique : un pur tourbillon de plaisir ! Et enchaîné avec l’excellent « Three kingfishers », c’est plus que du bonus.

Admirable ! L’indispensable complément à « Last patrol ».

Tracklist :

1. Let the Circus Burn
2. Mindless Ones ’68
3. No Paradise for Me
4. End of Time (B-3)
5. Milking the Stars
6. Hellelujah (Fuzz and Swamp)
7. I Live Behind the Clouds (Roughed Up and Slightly Spaced)
8. Goliath Returns
9. Stay Tuned (Even Sadder)
10. The Duke (Full on Drums ‘N Wah)
11. Last Patrol (Live)
12. Three Kingfishers (Live)

“Last patrol” sur Soil Chronicles: http://www.soilchronicles.fr/chroniques … atrol-2013
Site officiel : http://www.zodiaclung.com/
Myspace : http://www.myspace.com/monstermagnet
Facebook : http://www.facebook.com/monstermagnet
Twitter : http://twitter.com/monstermagnetnj

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green