Communication de nos partenaires

Minded Of Heart – Trust In Your Path

Le 19 décembre 2011 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Alodys : Guitare, Choeurs
Loïc : Guitare
BeetleJess : Chant
Zeimmer : Claviers
Fanny : Basse
Hedi : Batterie

Style:

Metal

Date de sortie:

06 Décembre 2011

Label:

M & O Music

Note du Soilchroniqueur (MetalPsychoKiller) : 08 / 10

Pour faire concis et arrêter d’épiloguer sans fins sur cette propension contemporaine à nous délivrer sempiternellement des hordes de combos à « Female Voices » sans cesse renouvelées, contentons nous d’asséner une vérité. Si cet état de faits est bien réel et la constante indiscutable, ces seings sont tous viscéralement liés à ce que ce sous style en fusion et à la recherche de l’établissement de ses lettres e noblesse accroche et plait à une multitude d’auditeurs de la Planète Metal (ou non quand on voit les teen agers acnéiques dans la fosse au concert des nightouiche et autres ouithine !). Le concept de la beast and the beautiful, la finesse, fragilité, l’esthétisme opposés à la rudesse, force et virilité; la glace et le feu, l’ombre et la lumière ; autant de dualités ayant fait leurs preuves au fil de l’histoire passée et se retrouvant dans des cercles aussi différents que la littérature, la peinture, la sculpture…Voir l’architecture. Rien de révolutionnaire donc à ce que la recette maintes fois éprouvées ne s’applique donc dorénavant à nos petites cages à miel de métaleux. Il n’empêchera juste au final pour que ces combos ne soient pas dans le futur affublés d’une connotation péjorative que la frontwoman, -quelque soit son talent !-, ne soit pas l’arbre aussi somptueux soit-il masquant une forêt chétive…

Minded Of Heart aura cela de surprenant et d’intéressant qu’il proposera sur son premier opus cette dualité précitée présentée sous forme d’anaphore. Le groupe composé de quatre gars et deux donzelles nous vient d’Orléans, fut crée en en 2009 suite à la disparition d’Enora, et évolue musicalement dans divers courants que l’on qualifiera de Metal mélodique, appellation un peu fourre tout et générique que nous détaillerons juste plus après. Un rapide coup d’œil sur les influences dans la bio des musiciens nous apprendrons que ceux-ci se déclament influencés par des Dream Theater, Arch Enemy, Soilwork, In Flames et autres Lacuna Coil ... Dont acte ! Quoique seuls les deux derniers cités pourraient trouver matière à comparaison parcimonieuse dans la musicalité des orléanais à mon humble avis mélomane. Car nos hexagonaux évoluent en fait dans un perpétuel exercice d’équilibriste entre facettes gothiques sous jacentes ou bien présentes, d’une part. Et de l’autre une rigueur et énergie quasiment Death assénant une puissance et une lourdeur du son sur les passages explosifs. Le maelstrom concocté entre finesse et monde de brutes, présenté en coffret stylé boite de pandore à monstres courroucés, se délovera ainsi en un perpétuel jeu de ressac entre âpreté et rage des jeux de guitares déchainés luttant ou répondant et s’entrelaçant avec les envolées lyriques de la chanteuse. Le ressenti immédiat sera un potentiel fort prometteur et délivrant cependant déjà un agrément bien réel et viscéralement positif pour nos conduits auditifs si sollicités en cette fin d’année.

Car le combo aura en outre le bon gout d’éviter les écueils de la linéarité ou du « remplissage » marquant souvent une première offrande en complément de ses titres « phares ». Si les mélodies dévoyées auront une constante relativement accrocheuse au diapason du joli timbre de voix de la chanteuse BeetleJuice, euh pardon BeetleJess; en parallèle s’ajouteront des ingrédients diversifiés et bien plaisants. Des emphases symphoniques comme sur « You Make Me Sick », des lignes de basse bien bourrues liant l’ensemble, des lignes de chant masculine gutturale essaimées avec parcimonies en réponses destructrices au grain clair de la belle brunette comme sur le final de « Tyrant’s Law »,-à l’entame saillante de guitare à la Amon Amarth !-. Mais encore et aussi, une sublime intro tintinnabulante sur un « Trust In Your Path » dont le travail est ciselé de richesses, et dans lequel on retrouvera pour certains des consonances de ménestrels, d’orientalisme, de moyen âge, voir de mysticisme selon votre sensibilité. Du bel art que tout ceci, mais le catalogue de qualités intrinsèques affiché n’est pas exhaustif.

La tracklist sans temps faible, quoique meilleure dans ses deux premiers tiers car flirtant tout simplement avec l’excellence, se dévoilera vitesse grand V en n’hésitant pas à s’essayer en divers méandres d’exploration tel un interlude, un instrumental ou un sublime « Adrian Way » de clôture en forme d’outro. Pour vous donner un aperçu du panel surprenant de « Minded Of Heart » et titiller concrètement votre curiosité, signalons et accolant une mention spéciale sur un des highlights de cet opus ; « If I Try ». Après un trident de titres d’entame conquérant, ce dernier ouvert en volutes d’arpèges et en chant clair masculin marquera un premier écart du combo qui n’hésitera pas à presque empiéter dans les sillons du Doom : Nostalgie, profondeur, tristesse, lenteur du tempo… Ne manquera que la lourdeur de l’artillerie rythmique explosant pour en faire un véritable titre de ce sous style Metal. Cela suinte le Draconian des débuts et cette empreinte évanescente de mélancolie doomesque se retrouvera aussi sur un « Erase » plus ambré « Forever Slave ». Et au final, vous l’aviez saisi depuis un bon petit moment, ce « Trust In Your Path » est une sacrée réussite pour une première offrande surgie de nulle part. Légèrement imparfaite certes, mais plus pour des raisons techniques liées à la production (guttural un peu noyé dans les chœurs par instants, son de la batterie perfectible à mon sens) qu’à l’éventail musical proposé par « Minded Of Heart ». A suivre donc, et personnellement j’attends l’album suivant…De la confirmation…

 

Myspace : http://www.myspace.com/mindedofheart

Retour en début de page

3 commentaires sur “Minded Of Heart – Trust In Your Path”

  1. 1

    Excellent album ! Trust in your Path m’a vraiment transportée, Bettlejess a une voix absolument magnifique bref, que du bonheur. J’attends le prochain album avec impatience !

  2. Avatarelodie capel
    Posté: 20th Déc 2011 vers 14 h 14 min
    2

    Waouh, cette critique est tout simplement magnifique !! J’adhere avec tout ce qui est dit ^^ !! Minded of heart ira loin, pour sûre !! Et fidele fan, depuis les débuts je peut même en être plus que sûre ^^ !!

    Lalie…

  3. 3

    Je vous remercie toutes les deux pour vos coms, et en effet comme j’ai tenté de le faire comprendre…Cet opus est viscéralement à découvrir et empli de potentiel et promesses de lendemains sublimes. ^^ (-; Mpk.

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green