Communication de nos partenaires

Maxxwell – Tabula rasa

Le 11 novembre 2014 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


  • Gilberto "Gilbi" Meléndez - Chant
  • Hef Häfliger - Guitares
  • Cyril Montavon - Guitares
  • Kusi Durrer - Basse
  • Oli Häller - Batterie

Style:

Hard rock

Date de sortie:

03 octobre 2014

Label:

Soul Food Entertainment

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10


Attention : gros son !

Troisième album pour ce groupe suisse après « Doz on dope » (2009) et « All in » (2011) non sans avoir sorti un EP entre temps (« Slapshot » en 2012), on peut dire que Maxxwell nous balance avec ce « Tabula rasa » bien nommé une telle petite bombe qualité filtre que, niveau superlatif, ça va être difficile de ne pas en rajouter.

Table rase ? Oui, surement d’un passé pour eux qui se veut révolu avec un changement non négligeable : exit le chanteur à la voix éraillée Nobi Suppiger et place à Gilberto Meléndez au timbre plus clair et plus « américain ».
Car là, indéniablement, difficile de dire que Maxxwell est nous vient tout droit de Lucerne tant l’approche de sa musique lorgne plutôt vers Aerosmith, Tesla ou Skid Row, allant vers des sentiers plus propices à Gotthard qu’à Shakra.

L’ensemble se veut impitoyablement hard rock, flirtant parfois vers le FM, parfois vers des bases plus heavy.
Malgré tout, s’ils ont mis un bon coup de balai pour se tourner vers une musique plus ‘couillue’ avec une approche plus directe et agressive, l’ensemble reste du Maxxwell bien reconnaissable. Simplement que l’évolution du groupe s’est orientée vers une musique plus puissante et surtout plus exportable vers le Nouveau Continent.

Et l’album, véritable machine à tubes en puissance : « Partykings » pose les jalons d’entrée, ça ne rigole pas ! Riffs plombés, rythmique puissante, chant bien en place, refrain impeccable. On nage dans le haut niveau !


Et avec « Fuck it ! » qui suit, on frôle l’explosion : morceau enlevé à la manière d’un Skid row des deux premiers albums. Jouissif !
Ensuite : un catalogue de bons titres, mélodiques, racés, puissants : « Nothing changes my mind », le quasi hymne « Man of steel » les plus heavy « Trails of hate », « Fallin down » ou « On your face », les énervés « Cause I’m loving it » ou surtout « Backstabber » sont tous des petites pépites facilement assimilables qui feront certainement mouche sur scène.
Même les ballades sont réussies à l’image du poignant « Gone forever » ou de « Never let you go », intelligemment placés dans l’album, donne un certain relief à l’ensemble.
Et que dire du final « Run or hide » ? Juste grandiose avec son refrain incroyablement bon pour un titre prenant durant les six minutes et demies qu’il dure, bien magnifié par le solo au milieu.

Du grand art, chapeau bas messieurs !

Site officiel : http://www.maxxwell.ch/
Youtube : http://www.youtube.com/maxxwellswitzerland
Facebook : https://www.facebook.com/maxxwellswitzerland
Myspace : https://myspace.com/hefhaefliger

Tracklist :

1. Partykings (3’42)
2. Fuck It ! (4’38)
3. Nothing Changes My Mind (4’55)
4. Trails Of Hate (5’27)
5. Cause I’m Loving It (4’25)
6. Gone Forever (4’11)
7. Fallin Down (4’14)
8. Man Of Steel (3’48)
9. Never Let You Go (4’32)
10. On Your Face (4’21)
11. Backstabber (3’48)
12. Run Or Hide (6’32)

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green