Communication de nos partenaires

Mathusalem – Revival

Le 29 septembre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


Mathieu Thomas  : Tout

Style:

Stoner / Doom metal

Date de sortie:

06 mars 2015

Label:

Autoproduction

Note du SoilChroniqueur (Francky Snow) :  9/10

Mathusalem est la personne la plus âgée mentionnée dans l’Ancien Testament.
Un colosse qui aurait vécu 900 ans et qui serait même mort après son fils…
Mais il n’est pas question de religion, ici nous allons parler d’une nouvelle révélation du Stoner Doom qui vient de nous tomber dessus en cette année 2015.
Et que dirais-je de plus : Un one-man band piloté par un certain Mathieu Thomas, un illustre inconnu au milieu de toute la scène métal française et internationale.
Doit-on vous dire également que même si l’homme en question n’a que très peu d’expérience au sein de la scène métal (seulement cet EP), la production se range aux cotés des meilleures entre “Hochelaga” de Dopethrone ou “Middle Of Nowhere, Center Of Everywhere” d’Acid King. Explication d’un phénoménal bad trip.

Le tonnerre retentit au départ du titre éponyme pour débuter cet album.
Autant dire que la production est faite maison, les premiers accords qui en sortent vous mettent tout de suite d’accord. Entre une caisse claire assommante, des cymbales grisantes ainsi qu’une guitare et une basse boueusement électriques écrasent littéralement l’auditeur.
Ici, la basse prend un rôle de rythmique total sur l’intégralité des riffings, très volontairement mis en avant par Thomas et accompagnée par une très forte réverbe de guitare en constant chorus, à note maintenue pendant plusieurs secondes d’affilé, mais toujours en retrait de la basse bien grasse.

Et comme si la percussion et le riffing ne vous avaient pas assez plongé dans une stase profonde, de véritables solos tonitruants de guitare en tapping pendant plusieurs minutes vous immergent dans un trip encore jamais entendu. Un coté Kirk Hammet sous cocaïne, on peu aisément le dire !
Nous voyons bien là que Matthieu Thomas connaît la recette magique pour plonger son auditeur dans un état second et le bougre ne s’empêche pas également d’apporter un chant clair, réverbé lointain lui aussi, pour participer à ce voyage dans une seconde dimension. Il ne fait aucun doute que ce dernier a certainement pris une bonne dose de produits illicites pour arriver à un tel résultat, mais bigre que c’est bon !

Les introductions de chaque morceau ne sont pas du tout de seconde zone. Au contraire, elles permettent immédiatement à l’auditeur de se placer dans la vision artistique de Mathieu Thomas. Ce qui est d’ailleurs le deuxième gros point fort de ce disque : son auteur arrive parfaitement à communiquer les ambiances et les thèmes de ses titres.
Même si Mathieu joue sur plusieurs tableaux à la fois (Bad Tripping, Sortilège, Champignons hallucinogènes, Satanisme) ce dernier ne s’y perd jamais et nous accompagne à travers cette débauche sonore afin d’arriver de surcroît à nous en faire devenir dépendant.

Fermez les yeux au début de « Sexy Witches » et voyez apparaître une beauté de sorcière en petite tenue, que vous supplierez de vous envoyer son sortilège le plus érotique.
Allez explorer de nouvelle substances interdites sur « Evil Mushroom » et vous voila parti pour une aventure sans fin à pied dans le désert sur « The Travel » ou sur votre destrier de fer sur “Satanic Desert Lord”.
La dépendance est ici et pour de bon lorsque, comme moi, vous chanterez les refrains “Eviiiiiiiiiiiiiiiiil…… Mushroooooooom…” et “Sexxxxy Wiiitcheeeeees” tel un membre d’une secte et laisserez votre tête se balancer à chaque enchaînement de notes plus rock’n’roll les unes que les autres.

Bon dieu ! Une heure est déjà passée alors que vous êtes à la fin du dernier morceau et votre cerveau a à peine retrouvé son état initial.
Matthieu Thomas est à l’initiative d’un véritable chef-d’œuvre pour son premier vrai album sous le nom de Mathusalem.
Pas un titre en deçà des autres, un son certes volontairement dégueulasse mais complètement maîtrisé, créant ainsi l’effet de “Stone”, des solos colossaux et une voix de drogué absolu. Le pied total en deux mots.
C’est gras et ça vous assomme salement comme un bon coup d’enclume sur la tête… mais vous êtes carrément bien pendant que ça vous arrive.
J’ose espérer que cet homme très éclectique (fan de R’n’B, Rap, Hip Hop… entre autres) remettra le couvert sous ce nom de groupe et pourquoi pas, un jour, passer le cap de jouer sur scène.

Avis aux explorateurs de sonorités très spécifiques, si la crasse d’une basse sur-saturée et les élucubrations d’un jeune sous acide ne vous répugnent pas, vous avez la possibilité d’écouter là un album qui vous marquera profondément.

Tracklist :
1. Revival (7:26)
2. Sexy Witches (10:40)
3. Black Acid Mass (4:45)
4. Mushr666m (Evil Mushroom) (4:41)
5. Sons of Salem (7:19)
6. Satanic Desert Lord (6:50)
7. The Travel (12:53)
8. Sold my Soul (Bonus Track) (5:30)
Youtubehttps://www.youtube.com/channel/UCR5Ymc7MeRlV17PPH8K9Haw/videos

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green