Communication de nos partenaires

Masters Of Disguise – Back with a vengeance

Le 3 août 2014 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Mario Lang - Basse / Neudi - Batterie / Roger Dequis - Guitares / Kalli Coldsmith - Guitares / Alexx Stahl - Chant.

Style:

Speed metal

Date de sortie:

15 novembre 2013

Label:

Limb Music

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7/10

 

Pour le coup, si on devait jouer au jeu des sept différences entre Masters Of Disguise et Savage Grace, ce n’est pas sûr qu’on les trouve toutes.
Mince, regardez le logo, la pochette avec son shérif moustachu à lunettes noires, la tracklist… et surtout l’écoute des morceaux. Plagiat ou tribute band ?
On osera quand même dire qu’il s’agit d’un excellent hommage de la part de ce groupe allemand formé l’an dernier après que l’ensemble des artistes – chanteur mis à part – aient servi de musiciens pour les prestations live de Savage Grace (et aussi de Griffin pour le live et membres permanents également de Roxxcalibur) dans lequel seul Christian Logue demeure le membre d’origine.
Pas étonnant donc que les quatre gaillards forment un groupe-hommage à cette petite légende du speed metal US.
Depuis, le batteur Neudi est reparti continuer sa carrière chez Manilla Road, remplacé par l’ex-Deztroyer Jens Gellner.
Quant au chanteur, pour le coup, Alexx Stahl, s’il n’est pas un Christian Logue qui montre très haut dans les aigus, il s’en tire malgré tout avec les honneurs par quelques prouesses bien senties tout au long de l’album.

« Back with a vengeance » commence par un instrumental du même nom, comme a pu le faire « Master of disguise » de Savage Grace (1985), et ressemble comme deux gouttes de sang à « Lions roar ». Et ce n’est pas « Never surrender » qui va faire stopper les comparaisons : le morceau est enchaîné avec l’instrumental introductif et débute avec un passage rapide à la basse, comme « Bound to be free ».
Le morceau est speed (mais pas thrash), très enlevé, et est construit comme « Bound… ». Même le solo est à peu près dans le ton.
Tout y est.
On veut encore chercher des similitudes ? On ne va pas être déçus.
« Sins of the damned » devient « Sons of the doomed », qui n’est pas une reprise mais dont l’approche permet quand même bien des comparaisons et l’ensemble fourmille de petits détails en rapport avec l’album sorti 28 années plus tôt.
En effet, si l’ancien a quelque peu vieilli, le nouveau sonne très actuel avec un son sans faille : on se met à rêver en pensant que si l’album de 1985 était sorti avec un son pareil, il aurait collé une baffe monstrueuse à tous les auditeurs : ce n’était déjà pas triste à l’origine…

 

Et tant qu’à faire, le groupe s’offre le luxe d’une reprise de … Savage Grace : « Scepter of deceit » initialement sorti sur la première demo du groupe (1982) et sur la compilation « Metal Massacre II » de la même année.

En définitive, « Back with a vengeance » s’articule comme « Master of disguise », Masters Of Disguise se veut être un parfait hommage aux maîtres Savage Grace.
Nul doute que cet album ravira les nostalgiques de cette petite légende mais aussi ceux qui découvriront tant le groupe allemand que le groupe américain.

Un pari osé, mais finalement réussi !!!

 

Tracklist :

1. Back with a Vengeance (instrumental) (2:02)
2. Never Surrender (4:41)
3. The Omen (4:10)
4. For Now and All Time (Knutson’s Return) (4:43)
5. Scepters of Deceit (reprise Savage Grace) (3:30)
6. Alliance (4:27)
7. Sons of the Doomed (4:47)
8. Liar (5:14)
9. Into the Unknown (4:10)
10. The Templars’ Gold (5:29)

 

Site officiel : http://www.masters-of-disguise.com/
Facebook : https://www.facebook.com/MastersOfDisguise
Youtube : http://www.youtube.com/user/MastersOfDisguise666

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green