Marla Singer – Marla Singer

Le 18 septembre 2020 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Eva - Batterie, Choeurs / Fab - Guitares, Choeurs / Alex - Guitares, Chant.

Style:

Grunge / Rock

Date de sortie:

18 septembre 2020

Label:

M&O Music

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Toute ressemblance avec des répliques déjà existantes ne sont aucunement le fruit du hasard…

Nom de Dieu, pourquoi est-ce que j’écoute cet album ? Parce que c’est moins cher que le cinoche et y’a du café gratuit.
Avant qu’il ne m’évoque le nom d’un groupe de rock, celui de Marla Singer est celui d’un personnage de du chef d’œuvre de David Fincher “Fight club” (1999) qui nous sort des répliques à se taper le cul par terre de rire !
« Je le considère comme un impôt sur la connerie.« , « La capote c’est le soulier de verre de notre génération, on l’enfile quand on rencontre une inconnue, on ‘danse’ toute la nuit, et puis on la balance… la capote j’veux dire, pas l’inconnue.« , « T’es juste Docteur Jekyll et Mister Connard !« , « J’ai un nichon qui pourrit » et surtout l’imbattable « Mon dieu ! On ne m’avait plus baisée comme ça depuis l’école primaire !« .

Bref, un tel niveau de poésie subtile et toute en finesse ne laissait pas indifférent !

Et niveau musique, je rencontre le trio Marla Singer à un moment étrange de mon existence !
En huit titres pour 29 minutes qui semblent étrangement courtes tant le rock / grunge du trio est de qualité, on les sent capables de nous mettre un flingue musical sur la tempe pour décorer les murs avec ce qu’on a entre les oreilles !
Parce que cet album qu’on possède finira par nous posséder : imagine un compromis de qualité entre Pearl JamAlice In Chains et le côté furieux d’un Nirvana ressuscité ou celui d’un Pixie, voire Sonic Youth pour les côtés noisy !

C’est avec le sautillant “Anger” que le trio démarre son fight : riffs sortis tout droit de la scène noisy / indé des années 90, avant que “Get Out”, plus axé grunge, continue à envoyer de la musique bien énervée.
C’est avec des titres comme “Death Rattle” ou le calme “Never Forget” qu’Alex montre sa palette vocale proche d’un certain Eddie Vedder, conférant un côté Pearl Jam à la musique de Marla Singer là où “Sandman” et “Screw you” semblent vouloir emprunter les berges plus planantes d’Alice In Chains.

Plus enragés, on se reprend des bonnes claques plus lourdes avec “Burn away” et “Feeling it” aux sonorités grunge plus crues dans lequel on aurait saupoudré un soupçon de punk.

En huit titres pour même pas une demi heure, Marla Singer nous envoie valser d’un côté à l’autre de la scène indépendante.

Bref, on a frôlé la vie avec cet album qui ne sera surement pas un album à usage unique !
Et merde, j’avais envie de détruire quelque chose de beau par ma chronique… et même ça, je ne peux pas…

Tracklist :

01. Anger (2:41)
02. Get out (3:40)
03. Death rattle (3:32)
04. Sandman (4:25)
05. Screw you (4:22)
06. Burn away (4:05)
07. Feeling it (3:29)
08. Never forget (3:38)

Facebook  BandCamp

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green