Communication de nos partenaires

Malice – New breed of Godz

Le 28 juin 2012 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Mark Behn - Basse (sur les titres réenregistrés)
Pete Holmes - Batterie
Jay Reynolds - Guitares
Mick Zane - Guitares
James Rivera - Chant
Robert Cardenas - Basse (sur les nouveaux titres)

Style:

Heavy / Speed metal

Date de sortie:

22 Mai 2012

Label:

Steamhammer Records

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 6.5 / 10

Fondé en 1980, 5 démos entre 1982 et 1984, deux albums « In the beginning… (1985) et « License to kill » (1987), un EP « Crazy in the night » en 1989 avant de disparaître de la circulation jusqu’en 2008 et la sortie d’une compilation « The rare and unreleased » en 2008.
Reformation cette année pour le groupe avec ce « New breed of Godz » renfermant les réenregistrements de quatre titres de « In the beginning » (« Hell rider », « Stella masters », « Air attack » et « Godz of thunder »), quatre de « License to kill » (« Against the empire », « Sinister double », « Circle of fire » et « Chain gang woman ») et quatre nouveaux titres (« New breed of Godz », « Branded », « Winds of death, angel of light » et « Slipping through the cracks ») permettant de présenter les anciens titres totalement remodernisés pour l’occasion et de montrer que Malice n’a, en 2012, rien perdu de sa superbe, mais a encore gagné en intensité !
Les deux guitaristes historiques du groupe Jay Reynolds (ex-Neverland, ex-Megadeth et ex-Metal Church, s’il vous plait !) et Mick Zane (ex-Monster) ont su s’entourer du bassiste Robert Cardenas qui a enregistré les nouveaux titres, remplaçant Mark Behn (encore un ex-Monster) qui aura réenregistré les anciens, du batteur Pete Holmes (ex-Wild Dogs, ex-Monster avec Zane, WWIII et Black Symphony) et d’un certain James Rivera au CV impressionnant (Helstar, Killing Machine, Distant Thunder, ex-Destiny’s End, ex-Thrasher, ex-Vigilante, ex-New Eden, ex-Seven Witches, ex-Vicious Rumors, ex-Flotsam and Jetsam (live), ex-Bad Heaven, ex-Chaotic Order, ex-Daggers Edge, ex-Agent Steel (live), ex-Malakis Reign), excusez du peu !

Dès la première écoute de cette nouvelle offrande, il faut reconnaître une chose : les gaillards en ont (encore) sous la semelle mais l’ensemble souffre d’un énorme manque de personnalité.
Il faut convenir d’une chose : s’ils ont vraiment très bien écouté « Painkiller » et arrive à nous faire ressentir quelques bonnes émotions nous rappelant ce bijou, on peut également regretter que n’est pas Judas Priest qui veut et que tout le talent et le professionnalisme de James Rivera ne permet pas de vraiment soutenir la comparaison avec Rob Halford.
Certes, les brûlots tels « Hell rider », la relecture de « Sinister double » ou « Against the empire » ou l’ensemble des rythmiques de l’album nous remémoreront immédiatement cet album, mais on aurait préféré réécouter du Malice pur jus.
Si l’ensemble des anciens titres semblent avoir repris encore un semblant d’énergie en comparaison des originaux, on peut regretter ce petit brin de folie qu’on avait sur des « Sinister double », « Hell rider » ou « Chain gang woman » dans les mid eighties.
On ignore si la démarche est volontaire mais Malice, pour le coup, cherche trop, volontairement ou non, la comparaison avec Judas Priest. La relecture des anciens titres voulant sans doute trop se forger sur les nouveaux en incorporant trop systématiquement les influences assumées de la bande de Rob Halford.

On pourra malgré tout passer de bons moments en s’écoutant les riffs aiguisés de « Godz of thunder », les envolées, vocales comme instrumentales, de « Hell rider », « Sinister double », le gros son de « New breed of Godz » ou avoir la curiosité de redécouvrir les anciens titres en tentant de se remémorer le son de l’époque.

Dans l’ensemble, ce « New breed of Godz », produit par Joe Floyd de Warrior (Bruce Dickinson, Rob Halford…), s’en sort avec les honneurs si on considère que cet effort n’aura pour volonté que celle de remettre Malice sur les rails… mais pour un éventuel album à venir, il serait de bon ton de retrouver le Malice des eighties et non ce semblant de resucée qu’ils cherchent à nous proposer.

A noter le DVD bonus de l’édition limité comprenant un live de 1987, trois titres du Keep It True festival en 2011 et le making of de l’album.

 

 

 

Tracklist :

1. New Breed of Godz
2. Hell Rider
3. Against the Empire
4. Branded
5. Sinister Double
6. Circle of Fire
7. Stellar Masters
8. Winds of Death (Angel of Light)
9. Air Attack
10. Chain Gang Woman
11. Slipping Through the Cracks
12. Godz of Thunder

Site officiel : http://www.malicemusic.com/
Myspace : http://www.myspace.com/maliceamericanmetal

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green