Communication de nos partenaires

M.Z. -Heavenwards

Le 6 octobre 2010 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Jean-Jacques Fanciullotti - Chant
  • Zan Dang - Guitare
  • Markus Fortunato - Basse et claviers
  • Laurent Bourgin – Batterie

Style:

Heavy metal néoclassique

Date de sortie:

12 avril 2010

Label:

Brennus Music

Note du Soilchroniqueur ( MetalFreak) : 9/10

Après avoir découvert le groupe avec l’excellent live sorti l’an dernier, les avoir vus en concerts à Valenciennes n’avait fait que confirmer tout le bien que je pensais du quatuor Lyonnais, qui devenait pour le coup un de mes plus gros coup de cœur de la scène hexagonale. Ce n’est pas avec ce « Heavenwards » que je vais changer d’avis tant cet album fleure bon tout ce que j’aime dans le heavy metal néoclassique.

En un peu plus de dix ans, M.Z. (« M » comme Markus, « Z » comme Zan, pour mémoire) s’est vu peaufiner son style jusqu’à atteindre un niveau proche de leur maître spirituel, le certes particulièrement imbuvable mais ô combien talentueux Yngwie Malsmteen. Après cinq albums plus un live qui ont su ne pas passer si inaperçus que ça, cette sixième offrande « Heavenwards » se veut être une réussite à tous les niveaux.
Déjà, faire mieux que le précédent « Nostalgic heroes » relevait de la gageure : cette fois ci, ils ne se sont plus encombrés des côtés épiques systématiques qui pouvaient quelque peu lasser le néophyte à la longue : hormis sur le titre éponyme, véritable pierre angulaire de l’album en guise de concentré de tout ce dont est capable le groupe et qui dépasse les neuf minutes, puis sur l’instrumental « Astronomy » – sur lequel la guitare de Zan Dang fait des merveilles – qui lui fait suite, ils rentrent cette fois ci dans le vif du sujet à quasiment chaque titre, proposant des morceaux qui feront mouche à chaque passage sur scène, que ce soit lors d’instrumentaux à tendance classique (« Grand opus » ou l’outro à la basse « Low tarentella »), de titres plus speed (« Bloodspill at night », « Long for dominate » ou « Planet hell ») ou de mid tempo (« Overtaken by fear »…).
Je l’avais déjà mentionné lors de la chronique du live, M.Z. compte en ses rangs l’un des touts meilleurs gratteux du pays et un bassiste hors pair. Rajoutez à ça un chanteur dont le registre vocal, aigu et un rien nasillard, rappelle immédiatement Astral Doors ou Dio et un batteur au diapason, et vous comprendrez pourquoi la recette « M.Z. » fait mouche de façon aussi efficace.

Si on peut reprocher une tendance à trop se rapprocher de Malmsteen époque « Trilogy » ou parfois de Stratovarius, il est de bon ton de préciser malgré tout que M.Z. a son identité bien à lui. Prétendre le contraire serait leur faire offense : ils ont un réel talent de composition et une maîtrise de leurs instruments qui force le respect.
« Heavenwards » se veut un des touts meilleurs albums 2010 en matière de heavy metal héxagonal, qu’on se le dise !

Une heure inoubliable !!!

Dernière minute : sur leur Facebook, on apprend que Jean-Jacques Fanciullotti, le chanteur, quitterait le groupe. Espérons que ce départ ne sera pas la fin de ce groupe ô combien talentueux.

Site officielhttp://www.mz-music.com/
Myspace :

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green