Communication de nos partenaires

Lords of the Cemetery – Path of Damara

Le 5 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Cadaver - Batterie
  • Christophe Florian - Guitares, Chant, Claviers

Style:

Death Metal

Date de sortie:

28 Septembre 2018

Label:

Great Dane Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

Les frontières entre le Black et le Death Metal sont souvent très étroites, au point qu’il est souvent difficile de définir exactement dans quel genre certains groupes se situent !
Bon, OK, ça c’est pour ceux qui se sentent obligés de catégoriser tout et n’importe quoi, quitte à y aller de discussions stériles desquelles on n’a finalement… rien à foutre ! Ce n’est pas le cas pour la musique de Lords of the Cemetery : laisser une formation qui allie autant de technique, de talent et d’inspiration dans sa musique ne peut laisser indifférent.

Voilà un duo qui surfe sur plusieurs styles musicaux et qui arrive à les allier de bien belles façons : un bon mix entre le Black Metal façon Dissection des deux premiers albums, du Death Metal à la Morbid Angel des débuts, une technique proche de celle de Death, du Heavy Metal emprunté à la NWOBHM et un côté résolument old school pour le reste. On situe mieux ?
Non non, on ne cherche pas à classer le groupe : c’est du Metal extrême à la fluidité remarquable et surtout d’une rapidité bien réelle lorsqu’ils ne passent pas dans un mis tempo que ne renierait pas Thanatos…

Lords of the Cemetary, duo Parisien formé en 2014, nous sort ici son deuxième album après un Citipati en 2016 – sur lequel il me faudra me replonger – et il est fort à parier que cette demi-heure de Metal aussi extrême que lugubre pourrait bien faire parler d’eux… en bien !

Les fans de Black et Death Metal, mélodique de préférence, y trouveront leur bonheur tant les Lords du cimetière se complaisent à faire aussi de gros efforts dans les arrangements, notamment dans des nappes de claviers renforçant l’aspect lugubre de l’ensemble.

Bref, six titres qui nous collent claque sur claque, à peine entrecoupés par un interlude morbide (“L’ombre de la tombe”) aussi effrayant qu’une intro de King Diamond. Le décor est planté, laissez-vous séduire, vous risquez de ne pas le regretter !

Tracklist :

1. Dysmorphic Human (5:05)
2. Path of Drama (5:48)
3. Le supplice du feu (5:24)
4. The Obscurantist (4:40)
5. Reborn in the Vault (5:00)
6. L’ombre de la tombe (2:12)
7. Fate of the Immortal (4:00)

Playlist Bandcamp
Page Facebook
Playlist Soundcloud
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green