Communication de nos partenaires

Klone – Here Comes The Sun

Le 24 octobre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Guillaume Bernard : guitare
  • Matthieu Metzger : sample, clavier
  • Yann Ligner : chant
  • Jean-Etienne Maillard : basse
  • Florent Marcadet : batterie
  • Aldrick Guadagnino : guitare

Style:

Metal Rock Atmosphérique

Date de sortie:

06 avril 2015

Label:

Verycords
 

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10

Cela fait un moment que les Français de Klone sillonnent le circuit métal et j’avais gardé un excellent souvenir de « All Seeing Eye » (2008). De plus, comme l’on m’a dit le plus grand bien de leur première partie du Devin Townsend Project à L’Atabal (Biarritz) en juin de cette année, je suis donc dans de très bonnes dispositions pour découvrir « Here Comes The Sun », dernier LP en date.
Bon, la pochette ne dit pas si les membres du groupe ont réussi l’épreuve des poteaux de Koh Lanta (ça va, on peut déconner, elle est très belle cette photo…) mais ils ont réussi celle de l’album de qualité. Enfin, je dis ça, encore faut-il apprécier les derniers Anathema ou encore Katatonia dans ce qu’il a de plus soft parce que, clairement, le Métal, on passe son temps à le chercher au cours des dix compositions.

Cela dit, une fois que l’oreille s’est accoutumée à « Immersion », sans doute le meilleur titre de l’album (tellement bon que ça en est presque dommage de le griller en première position) puis à « Fog », le cerveau renonce et se fait une raison : « Here Comes The Sun » diffuse du Rock atmosphérique rarement énervé mais systématiquement raffiné ce qui, je trouve, convient parfaitement au beau timbre de voix de Yann Ligner, l’un des atouts majeurs de Klone.
Une fois les compliments faits, il va aussi falloir reconnaître que l’ensemble manque tout de même un brin de dynamisme, la recherche de la beauté esthétique ne parvenant que trop rarement à aboutir sans que ce soit au détriment de la puissance. En effet, une fois « Immersion » passé, il faut attendre « Grim Dance » pour retrouver un peu de fermeté. Alors je sais bien que c’est le style même qui veut ça et que tout le monde n’est pas Katatonia ou The Old Dead Tree, je reconnais également que pris individuellement chaque morceau a vraiment la class mais, une fois mis bout à bout, il y a une trop grande linéarité qui nuit aux nuances (allitération mon pote, et ouais !).

Néanmoins, une fois que j’ai dit ça, une seule conclusion s’impose : « Here Comes The Sun » pourrait presque être qualifié de magnifique, en tout cas il vaut bien mieux que les deux ou trois derniers Anathema et, avec un peu de variations supplémentaires on pourra peut-être dire de Klone qu’ils sont les meilleurs de la catégorie. C’est bon de se dire que le romantisme n’est pas mort.

Tracklist :
01 : Immersion
02 : Fog
03 : Gone Up In Flames
04 : The Drifter
05 : Nebulous
06 : Gleaming
07 : Grim Dance
08 : Come Undone
09 : The Last Experience
10 : Summertime-(cover)

Site officiel : http://klonosphere.com/klone/
Myspace : https://myspace.com/klone
Soundcloud : https://soundcloud.com/kloneofficial

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green