Communication de nos partenaires

Kiske / Somerville – City Of Heroes

Le 27 avril 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Veronika Lukesova : Batterie
  • Amanda Somerville : Chant, Choeurs
  • Magnus Karlsson : Guitare, Claviers
  • Michael Kiske : Chant, Choeurs
  • Mat Sinner : Basse, Choeurs

Style:

Heavy Mélodique

Date de sortie:

Avril 2015

Label:

Frontiers Records

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 6,5/10


Voici un album que l’on attendait plus.

Il y a cinq ans, Michael Kiske, avec la rencontre de la chanteuse américaine Amanda Somerville, décide de faire son retour dans le monde de la musique. Un premier opus sobrement intitulé Kiske/Sommerville débarque dans les bacs. Bien qu’il ait fait beaucoup de bruit dans la presse, il ne marquera que très peu l’auditeur et ne convaincra pas forcément. Un bon opus, mais pas « The Album Of The Year » comme on pouvait le lire à l’époque.

Voici maintenant arrivé le deuxième opus ‘City Of Hereos‘, un album qui débarque avec beaucoup moins de tapage médiatique. Il faut dire qu’entre temps Michael Kiske n’est pas resté improductif, il a remis le couvert avec Kai Hansen pour Unisonic qui a pas mal tourné et sorti deux disques entre temps. Pour ce ‘City Of Heroes‘ le duo de chanteur a décidé de bien s’entourer. On retrouve en effet les deux comparses de Primal FearMatt Sinner et Magnus Karlsson, c’est d’ailleurs Matt qui a produit l’opus et l’a co-composé avec Magnus, Jacob Hansen (Primal FearDoro) c’est lui occupé du mixage. Arrive aussi Veronika Lukesova à la batterie, nouvelle venue au CV qui n’est pas long comme le bras mais qui devrait se faire une bonne place chez Frontiers Records, le Celte avouerait aussi qu’il se ferait bien faire un petit massage en lui servant de cymbales.

Avec tout ce beau monde, musicalement l’album ne pouvait que tenir la route forcément. Une production en béton et des titres très bien composés. Il faut dire que les riffs sont quand même efficaces « Last GoodBye » ou « City Of Heroes », il faut dire que dès l’introduction les musiciens arrivent à capter toute notre attention, mais ils ne le font pas qu’avec les guitares, les claviers aussi peuvent produire le même résultat « Rising Up ». Au niveau du chant, vous connaissez surement déjà le timbre de voix de Michael Kiske (si ce n’est pas le cas rattrapez-vous quand même….) qui se veut quand même très mélodique, celui d’Amanda Somerville est lui aussi très doux et vient renforcer cette note de chaleur, que dire de la ballade « Ocean of Tears » il fallait forcément un moment émotion…

Tous les éléments sont donc réunis pour avoir un album exceptionnel…

Mais malheureusement il manque cette petite étincelle qui nous enflamme et nous captive. Les titres sont bons, ça on ne peut pas le nier, mais aucun ne ressort vraiment du lot. Il n’y en a pas un que vous allez chanter toute une journée ou remettre en boucle tout l’aprem…. Il manque à ce ‘City Of Heroes‘ une petite touche de folie. Un petit passage plus vif , plus incisif….
Enfin bon ce sont peut être les oreilles d’un amateur de Heavy qui parlent….. Il est vrai que le duo Kiske/Somerville se veut quand même plus mélodique et moins Power. Un mélange de style où le Metal se retrouve mixé avec un brin de « Pop », les chanteurs se trouvent donc sur une corde avec ces deux mondes de chaque côtés et on aimerait bien qu’ils passent un peu plus par le côté obscur. Mais bon, cela n’est que le ressenti du rédacteur et n’engage que lui…

Avec ce ‘City Of Heroes‘ nous assistons à un retour réussi.

 

Tracklist:

1. City of Heroes
2. Walk on Water
3. Rising Up
4. Salvation
5. Lights Out
6. Breaking Neptune
7. Ocean of Tears
8. Open Your Eyes
9. Last Goodbye
10. After the Night Is Over
11. Run with a Dream
12. Right Now

Facebook: https://www.facebook.com/pages/kiskesomerville

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green