Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


Dagon - Guitares, Chant, Basse / Incubus - Batterie.

Style:

Black metal

Date de sortie:

26 août 2016

Label:

Season Of Mist
Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

Septième album pour le duo colombien qui perpétue son habitude de nous balancer un black metal cru, old school au possible mâtiné du thrash metal que Dagon jouait encore au début d’Inquisition jusqu’en 1994, lorsque le groupe est passé au black metal.
Avec le temps, Inquisition a su se créer un son identifiable dès les premières secondes des premiers riffs et lorsque « From Chaos they came » (un des rares titres du duo comportant moins de cinq mots – humour inside) déboule, on a droit à cette déferlante de riffs thrash / black qui lui est propre.

Batterie épileptique, riffs dissonants, on sent que les fans vont y trouver leur compte : Inquisition est plus hargneux que jamais et ce ne sont pas les trois premiers titres (sans compter l’intro) qui feront imaginer le contraire.
Les mid tempo ne sont pas en reste dans l’atmosphère générale de l’album : l’écrasant « A black Aeon shall cleanse » se pose comme un modèle du genre en matière de black metal oppressant avec son lot de riffs aussi puissants que lourds, une nouvelle fois faisant incursion dans un thrash metal suffocant lors des derniers riffs répétitifs du titre.
Un exploit à saluer quand on sait qu’ils ne sont que deux pour foutre un bordel pareil.
« The Flames of infinite Blackness before Creation”, au low tempo aussi écrasant qu’un rouleau compresseur sur des riffs nerveux nous balance d’entrée une ambiance à la Mayhem proche de “Freezing Moon” avant de continuer sur quelque chose de plus « Inquisiteur » à l’ambiance mystérieuse.
Histoire de rappeler que les Colombiens savent toujours nous coller des accélérations à couper le souffle, « Mystical Blood » nous colle une monstrueuse claque de black metal aussi rapide qu’haineux.

Et c’est là tout le talent d’Inquisition : capables de nous varier les ambiances et les tempi tout en gardant un son et surtout un chant identifiables entre mille, les deux musiciens nous montrent sur cet album toutes les facettes de leur black metal : les plus longs (et pas que dans l’intitulé) « Through the divine Spirit of Satan a glorious Universe is known » au mid tempo une nouvelle fois prenant, « Bloodshed across the empyrean Altar beyond the celestial Zenith » avec ses six minutes trente de black metal aussi furieux que rapide et aux accélérations à couper le souffle, ainsi que l’excellent « Power from the Center of the cosmic black Spiral » qui allie brutalité et passages plus heavy avec une facilité déconcertante sont trois exemples bien distincts de ce que peut offrir Inquisition.
Et lorsque déboule, en guise de dernier ‘vrai’ morceau, le rapide « A magnificent Crypt of Stars », on sent que les deux furieux ont envie de terminer l’album en beauté.

Dénominateur commun de la majorité des morceaux, c’est la capacité du duo à passer des moments (parfois très) rapides aux mid tempi suffocants sans la moindre transition qui surprendra à chaque fois l’auditeur, qui pourtant connaît déjà bien la recette d’Inquisition déjà utilisée sur les albums précédents.

Avec ses douze titres dont une intro et une outro, plus un bonus ambiant (le final « Coda : Hymn to the cosmic Zenith ») pour presque une heure de black metal hallucinant, « Bloodshed across the empyrean Altar beyond the celestial Zenith » se veut être une pure réussite dans le monde du black metal.

Inquisition ne change pas sa recette mais la bonifie d’album en album.
On se prend à rêver quant à la qualité du prochain.

Tracklist :

1. Intro : The Force Before Darkness (1:38)
2. From Chaos They Came (4:39)
3. Wings of Anu (4:40)
4. Vortex from the Celestial Flying Throne of Storms (5:19)
5. A Black Aeon Shall Cleanse (5:00)
6. The Flames of Infinite Blackness Before Creation (4:39)
7. Mystical Blood (3:39)
8. Through the Divine Spirit of Satan a Glorious Universe Is Known (5:44)
9. Bloodshed Across the Empyrean Altar Beyond the Celestial Zenith (6:30)
10. Power from the Center of the Cosmic Black Spiral (5:34)
11. A Magnificent Crypt of Stars (4:33)
12. Outro : The Invocation of the Absolute, the All, the Satan (2:38)
13. Coda : Hymn to the Cosmic Zenith (1:59)

BandCamp : http://inquisitionbm.bandcamp.com/
ReverbNation : http://www.reverbnation.com/inquisition
Myspace : http://myspace.com/inquisitionusa
Facebook : https://www.facebook.com/inquisition.official

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green