Communication de nos partenaires

Human Temple – Halfway to heartache

Le 2 mai 2012 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Janne Hurme – Chant
Risto Tuominen – Guitares
Kalle Saarinen – Batterie
Jori Tojander – Claviers
Harri Kinnunen – Basse Special guest : Emppu Vuorinen (Nightwish)

Style:

Hard Rock

Date de sortie:

24 février 2012

Label:

Escape Music

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) :07/10


Après « Insomnia » (2004), « Murder of crows » (2010), les cinq finlandais de Human Temple sortent leur troisième album « Halfway to heartache » et restent ancrés dans des influences bien eighties : Dokken en tête.
Décidément taillés pour la radio, tous les titres oscillent entre 3 et 4 minutes, hormis trois qui dépassent sensiblement les cinq. Inutile de dire que le format proposé et la qualité des compositions est telle que chacun d’entre eux semble fait pour devenir un tube potentiel.
Tout au long des onze titres, on a droit à un savoureux mélange bien sucré de hard rock mélodique flirtant avec le FM : la voix chaude de Janne Hurme transportant à elle toute seule la plupart des compositions (« Almost there », « Run away » en tête) qu’on arrivera sans grand problème à resiffler sous la douche ensuite.

Après une petite intro instrumentale, « I will follow » débute sur un gros riff et un titre bien hard rock comme on les aime. On est malgré tout aux frontières de l’AOR et du hard FM, sensations confirmées au second titre « Bleeding through ».
Le tout est bien fait, avec un son plus que correct, laissant la place à tous les instruments, sans donner trop de place à un clavier relativement discret, contrairement à bon nombre de productions du même genre.
Les compositions sont de qualité, dans l’ensemble.

« Misery » est un poil plus heavy et pêchu que le reste, alors que « Because of you » flirte un peu plus avec le pop/rock, « Some things are never long time ago » lorgne fortement vers le hard FM. Bien entendu, dans ce genre d’exercice, on a droit aux habituelles ballades : si « Our World our time » n’est en rien critiquable, on aurait préféré que « She talks to angels », pourtant superbe et remplie d’émotion, ne soit pas en dernière position sur l’album. Il eût été préférable que « Halfway to heartache » finisse par quelque chose de plus enlevé, histoire de rester sur une impression plus forte encore, mais cela reste dans l’ordre du détail.

En définitive, Human Temple nous sort un album chaleureux, sans prétention, et très agréable à l’écoute.
L’apparition en guest du Nightwish Emppu Vuorinen n’est qu’un gage de qualité de plus.

 

Site officiel : http://www.humantemple.com/

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green