Communication de nos partenaires

Horkan – Deposed Goddess

Le 24 avril 2011 posté par vani

Line-up sur cet Album


Olivier Delhoute : Batterie
Nikko : Claviers
Christophe Dufour : Basse
Dominique Delhoute : Guitare
Aurore : Chant

Style:

Metal Symphonique

Date de sortie:

Janvier 2011

Label:

Auto Production

Note de la Soilchroniqueuse (Vani) : 8/10

 

En cette matinée pluvieuse, j’écoute l’opus d’Horkan pour la première fois… Et que dire… Ils n’ont pas fini de nous surprendre (agréablement, bien sur). A noter déjà qu’il s’agit du 1er EP du groupe de sympho lillois, autoproduit. Concernant le visuel, il m’a marquée : il est d’une noirceur exquise, dans des teintes sépia qui nous évoquent un univers sombre et mystérieux, on y discerne une magnifique cathédrale gothique. Ceci en dira long sur les belles créations du groupe…

Concernant la chanteuse, Aurore, sa voix m’a tout simplement impressionnée. Lyrique, classique, énigmatique… (ouah, ces rimes…) Le contraste type du métal sympho, du genre « la belle et la bête » est bien sûr mis en valeur : une voix claire sur fond de musique metal. Choeurs, riffs symphoniques, powerchords, voix lyrique… tous les éléments du « sympho » sont présents. Mais l’alchimie y est parfaite et les mélodies originales.

En écoutant cet EP, j’ai l’impression d’entrer dans un univers bien spécial aux influences « heroic fantasy »… Peut-être entrons-nous dans la vieille cathédrale (hantée ?) présente sur le visuel avec ce premier titre qu’est « Dead lights town« . Leurs influences sont claires : j’ai pensé bien sur à Nightwish (l’ère Tarja), à Epica parfois… Il y a un peu de Visions of Atlantis / Benighted Soul dans la voix aussi.
La nouveauté (et point fort pour moi), est que sur certains passages calmes on se rapproche vraiment plus de la musique classique grâce à la jolie voix de la chanteuse. Des passages clairs accompagnés aux claviers, aux riffs endiablés à la Emppu Vuorinen… (Nightwish – oui, ils sont vraiment similaires) on voyage dans cet univers dépossédé. Le mélange parfait, et pourtant classique entre la voix claire de la chanteuse et des grunts cadavériques rend à merveille, sur le titre « Dirge Lullaby. »

Sur « Midnight game« , le dernier titre nous sommes plongés dans une magie nocturne… Peut-être perdus dans cette cathédrale après tout. La chanteuse monte dans les aigus pour notre plus grand plaisir. C’est un titre énergique, vivant. Nous nous retrouvons comme perdus à courir dans des longs couloirs… Le rythme énervé et les voix off renforcent cette sensation. Un riff des plus power s’ajoute à tout cela, pour finir sur de jolies vocalises d’Aurore.

Peut-être que la formation a encore à gagner en maturité et en charisme, mais ceci est normal. Je pense que se lancer dans ce style si spécial n’est pas facile, et que le groupe a un avenir prometteur.

Alors que dire… Dommage que ca soit déjà fini !! On a très envie de rester dans cette cathédrale et je vous conseille vivement ce beau voyage dans un pays nocturne…

 

Myspace : http://www.myspace.com/horkanmetal

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green