Communication de nos partenaires

Helstar – Vampiro

Le 15 août 2016 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Larry Barragan - Guitares / James Rivera - Chant / Michael Lewis - Batterie / Garrick Smith - Basse / Andrew Atwood - Guitares.

Style:

Power / Speed metal

Date de sortie:

26 août 2016

Label:

Ellefson Music Productions / Rock N Growl Promotion

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Helstar fait partie de ces groupes cultes de Power/Speed Metal américains qui, à l’instar des Vicious Rumors, Iced Earth ou autres Omen, créent un petit évènement à chaque sortie d’album.
Actifs depuis 1981, la bande – enfin, une des bandes – à James Rivera, seul membre actif depuis les débuts du groupe (Larry Barragan ayant fait un break entre 1995 et 2006, correspondant à la période d’inactivité d’Helstar, laps de temps pendant lequel aucune annonce de split n’avait filtré), revient nous mettre un bon taquet derrière la nuque avec un nouvel album.
On ne reviendra pas sur la carrière du quintet de Houston (Texas), mais il faut leur reconnaitre une chose : hormis « Multiples of Black », ils ont toujours été réguliers dans la qualité de leurs albums qui oscillent entre le très bon (« Glory of Chaos », « The King of Hell », « Burning Star ») et l’excellent (« Remnants of War », « Nosferatu », « Sins of the Past », « This wicked Nest »).
Et ce n’est sûrement pas avec ce « Vampiro » que les choses vont changer : cet album s’inscrira facilement dans la deuxième catégorie.
Depuis le précédent album, l’excellent « This wicked Nest », deux changements de line up : Garrick Smith (The Scourge) remplace Matej Susnik (Metalsteel, Obidil) à la basse et Andrew Atwood (The Scourge aussi) prend la place d’un Robert Trevino démissionnaire après bien des années au sein d’Helstar.

Est-ce que ces changements de line up ont influé sur la musique d’Helstar mais toujours est-il que ce nouveau cru est beaucoup plus riche et varié que les albums précédents.
Dixième album en 35 ans de carrière et toujours la flamme pour nous balancer des albums dignes de ce nom : on ne peut que crier notre plaisir quand on est fans de longue date.
Si bizarrement, Helstar n’a jamais eu en France les lettres de noblesse que le groupe mérite, il ne serait que justice que la donne change après des bombes atomiques pareilles au précédent « This wicked Nest » sorti il y a deux ans, et cette nouvelle pépite.

Les hostilités démarrent avec une intro calme avant qu’un passage heavy instrumental au mid tempo inquiétant ne mette les choses en place : c’est au bout de deux minutes que le chant arrive.
La première moitié des sept minutes de « Awaken into Darkness » est un mid tempo vicieux et mystérieux sur lequel le chant de James Rivera donne toute sa mesure. C’est ensuite que le morceau part dans un Power/Speed Metal toujours aussi classique qu’efficace !
On a affaire à une belle bourrasque de riffs bien tranchants sur lesquels la section rythmique se la joue épileptique et les soli toujours efficaces de Larry Barragan font le reste.
Belle entrée en matière.

La suite ? Du Helstar pur jus, ce Power Metal toujours maîtrisé aux tempi effrénés façon cavalcades sont légion et rares sont les titres plus mid tempo comme un bien lourd « Abolish the Sun » arrivant en neuvième position sur l’album, ou le final acoustique agrémenté de violons « Dreamless Sleep » clôturant en beauté un album magistral.

Pour le reste, c’est de l’énergie pure : en priorité, faites-vous plaisir sur un « To Dust you will become » digne des meilleurs morceaux de « Nosferatu », « To their Death Beds they fell », le monstrueux « Malediction » ou les huit minutes phénoménales de « Black Cathedral » sorti il y a quelques mois en single.

Avec ce dixième album, Helstar prouve qu’ils en ont encore sous la pédale après 35 ans de carrière, et cet album, aussi riche et excellent soit-il, prouve qu’ils ont les atouts pour nous en sortir encore quelques-uns de cet acabit.

Ça tombe bien, c’est tout ce qu’on leur demande !

Tracklist :

1. Awaken into Darkness (6:47)
2. Blood Lust (5:26)
3. To Dust You Will Become (5:22)
4. Off With His Head (5:17)
5. From the Pulpit to the Pit (5:30)
6. To Their Death Beds They Fell (4:41)
7. Malediction (3:56)
8. Repent in Fire (4:15)
9. Abolish the Sin (6:02)
10. Black Cathedral (7:39)
11. Dreamless Sleep (2:31)

Site officiel : http://www.helstarmetal.com/
Myspace : http://myspace.com/helstar
Facebook : http://www.facebook.com/Helstar.Metal
Twitter : http://twitter.com/Helstar_Metal
Youtube : http://www.youtube.com/user/helstarmetal
Chronique « The king of hell » : http://www.soilchronicles.fr/chroniques … ng-of-hell
Chronique « 30 years of Hel » : http://www.soilchronicles.fr/chroniques … ars-of-hel
Chronique « This wicked nest » : http://www.soilchronicles.fr/chroniques … icked-nest

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green