Communication de nos partenaires

Hell City Glamours – Hell city glamours

Le 17 mai 2010 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Robbie Potts : Batterie
Jono Barwick : Basse
Oscar McBlack : Chant, Guitare
Mo Mayhem : Guitare, Choeurs

Style:

Hard rock’n’ roll with punk influences.

Date de sortie:

19 avril 2010

Label:

Powerage

Note du Soil Chroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Après trois EP et un split, Hell City Glamours arrive de Sydney avec un bon petit bijou d’album de pur hard rock’n’roll, teinté de sleazy glam avec quelques petites touches punk rock chères à Bad Religion.
Comment les définir ? Prenons un gros baril de Black Crowes qu’on aurait mélangé à Hellacopters, et vas-y que je te colle un soupçon de Thin Lizzy, un brin de AC/DC, quelques effluves de Bad Religion et de Rancid et une petite touche de rock’n’roll bien plus ancien si cher à Chuck Berry. Et le cocktail se veut particulièrement explosif.
Certains titres me rappellent aussi un petit côté Babylon Bombs que j’ai pu voir dernièrement au Nord Metal Festival dans leur approche sur certains titres plus sleazy glam.

Concrètement, ce premier album éponyme comporte treize titres, tous des tubes en puissance très entraînants qui donneront immédiatement envie de taper du pied et secouer la tête. Dès la deuxième écoute, on peut déjà siffler la majorité de l’album sous la douche.

Hell City Glamours est ce genre de groupe qui vous foutra la patate d’emblée, à l’instar de nombreux groupes de leurs compatriotes (AC/DC en tête, Airbourne ou Rose Tattoo), à croire qu’un vivier typiquement rock ‘n’ roll se cache dans les terres australiennes.
Et Dieu que c’est bon : dès les premiers accords de « One night only », le décor est planté. Hard rock teinté seventies, un rien punk/rockisant et on se met d’emblée à taper du pied et à secouer les cervicales.
Un seul mot d’ordre : énergie ! Si l’album peut paraître un rien monocorde tout au long de ses 12 titres, il n’en est rien : il y a toujours ce « petit quelque chose » d’un titre à l’autre qui donne à chaque morceau sa petite dose de subtilité pour ne jamais sombrer dans l’ennui.
Parmi les titres à écouter en priorité, on peut parler de « Josephine », hit en puissance dont le clip est offert en bonus vidéo, particulièrement entraînant ; « High brow », « I’m not here », « The money » ou « In the cold ».

Hell City Glamours nous propose un album qui ne révolutionnera certes pas le genre mais qui permettra de passer vraiment un excellent moment, vivement la suite.

Hautement recommandé.

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green