Communication de nos partenaires

Havukruunu – Havulinnan

Le 27 novembre 2015 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Humö - Chant, Basse / Stefan - Guitares, Batterie.

Style:

Black Metal Pagan

Date de sortie:

18 octobre 2015

Label:

Naturmacht Productions

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Pour le coup, ça faisait longtemps qu’un album de pagan black metal ne m’a pas fait un tel effet.
Le duo de ce groupe au nom imprononçable sauf pour les avertis scandinaves nous vient de Finlande et n’a pas l’air de vouloir chômer : fondé en 2013, il sort une demo la même année, une autre en 2014, un single et un EP en 2015 avant de nous envoyer leur premier méfait en octobre, comme pour annoncer l’hiver approchant.
Parce que glacial, le son de Havukruunu l’est indéniablement.
Prenons un côté très Bathory époque « Blood fire death » avec un côté plus proche du pagan que du viking mais pas que : un gros côtéheavy metal se fait sentir également et l’atmosphère épique et guerrière est remarquable.
Le duo n’hésite pas à régulièrement nous balancer des tempos sur le full speed avec un chant à croiser entre celui de Quorthon (tiens donc !) et de Shamaatae (Arckanum).
D’entrée, « Talven mustat tuulet » envoie la purée avec un titre bien brutal, au tempo rapide et à l’ambiance guerrière, renforcée par des chœurs virils que ne renieraient pas … Manowar ou encore une fois Bathory.
« Kuvastaja » enfonce le clou : dès le riff introductif, on sent qu’on va passer un bon moment. Nerveux, sur une production crue tout comme il faut, le morceau débute tambour battant et de façon très intense. Et lorsque le chant arrive, sur un tempo qui semble se calmer (on se comprend), on sent à quel point le titre « Blood fire death » a influencé le duo. Le chant est plus saturé, plus torturé et haut perché aussi, et le son est cru comme pouvaient l’être bon nombre d’albums de black metal dans la première moitié des années 90.
Plus calme et épique, « Rautalintu » nous emmène dans des ambiances toujours proches de l’univers de Quorthon, toujours à situer vers « Blood fire death » avec un côté pagan plus prononcé.
Volontairement plus lent, ce titre qui s’étire sur plus de sept minutes nous ballade dans des contrées froides aux vastes forêts. Des breaks aux accélérations brutales nous collent directement au siège pour arriver dans des atmosphères propres aux premiers Arckanumlors des passages rapides ou Summoning lors des passages plus éthérés. Encore une fois, des chœurs guerriers se font entendre lors des refrains…
Un grand moment de l’album.
Là où « Aavevalo » se veut plus thrash mais aussi plus mélodique – quelques soli rapides sont à signaler – avec des couplets aussi accrocheurs que les refrains, des titres comme « Terhen », « Sinervà » et surtout « Tuuletar » se veulent d’une rapidité et d’une intensité implacable.
Clairement, Bathory rencontre Arckanum dans ces trois morceaux hallucinants de précisions et d’agressivité.
Le final « Unien Havulinnaan » montre à nouveau le côté plus épique de Havukruunu par ses huit minutes aux ambiances variées, aux passages hyper speed alternant avec d’autres plus atmosphériques et éthérées proches de Summoning, avec à nouveau son lot de chœurs guerriers.

Oui, avec « Havulinnaan », Havukruunu nous balance trois quart d’heure de pagan black metal que n’aurait pas renié le Bathory de la fin des années 80.

Un album d’une réelle beauté hautement recommandé !

Tracklist :

1. Talven mustat tuulet (5:38)
2. Kuvastaja (4:37)
3. Rautalintu (7:11)
4. Aavevalo (4:35)
5. Terhen (5:24)
6. Sinervà (5:21)
7. Tuuletar (4:32)
8. Unien Havulinnaan (8:58)

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green